Retour

L'Impact retrouvera le Toronto FC en finale de l'Est 

L'Impact a réussi le plus grand exploit de sa jeune histoire en MLS, dimanche, en arrachant un gain de 2-1 contre les Red Bulls à New York.

Montréal atteint la finale de l'Association de l'Est pour la toute première fois.

Ignacio Piatti a marqué à deux occasions pour propulser sa bande qui faisait face à un immense défi sur la pelouse new-yorkaise, elle qui n'y avait jamais signé de gain en sept rencontres.

L'Impact élimine l'une des équipes favorites du tournoi automnal en gagnant 3-1 dans la série au total des buts, après la victoire de 1-0 au stade Saputo dimanche dernier.

« Je suis content pour toute mon équipe, a déclaré l'entraîneur Mauro Biello. Ce groupe s'est rassemblé et a commencé à croire que notre équipe peut aller loin. Je suis très fier de cette équipe qui représente si bien notre ville. C'est une grande joie de les voir performer ainsi. »

Impérial Piatti

On retiendra certainement la manoeuvre inspirée de Piatti à la 51e minute qui a débordé la défense new-yorkaise pour enrouler une frappe dans le haut du filet. Ce but donnait l'avance 1-0 à l'Impact dans la rencontre et 2-0 au cumulatif.

« Toute l'équipe a bien fait, a souligné Piatti. Je suis ravi d'être ici avec ce groupe. Toute l'équipe a la même mentalité et vise la Coupe MLS. Nous sommes en finale d'association. Nous allons tout donner pour atteindre notre objectif. »

Soudainement ce n'était plus une seule réussite qu'il fallait aux Red Bulls, mais trois, pour décrocher la victoire.

Mais le jeu clé est survenu dès la 20e minute. Evan Bush a donné quelques sueurs froides aux partisans montréalais en faisant trébucher Gonzalo Veron dans la surface après un jeu brouillon de Victor Cabrera. 

Le gardien de l'Impact s'est cependant racheté de brillante manière en plongeant à sa droite pour parer la frappe de Sacha Kljestan, qui avait célébré l'obtention du tir de pénalité avec intensité.

« Contre cette équipe, il faut vraiment fermer le milieu, et nous l'avons bien fait aujourd'hui, a indiqué Bush. Nous les avons poussés vers les ailes, et nous avons bien défendu les centres. Nous n'avons pas laissé leur attaquant percer notre ligne arrière. Nous sommes très enthousiastes en vue de la finale d'association, tout comme nos amateurs. »

Bush semble se plaire en pareille situation. Il avait frustré Chris Wondolowski, le 28 septembre dernier, dans une victoire de 3-1 des siens face aux Earthquakes de San Jose à la 87e minute.

Désespérément en quête du but égalisateur, les Red Bulls ont appliqué beaucoup de pression sur la défense montréalaise, qui a tenu le coup en première demie.

Au diable la défense

La troupe de Jesse Marsh a ouvert les écluses à la suite de ce but en bombardant le filet montréalais, mais leurs nombreuses attaques n'ont pu être concrétisées jusqu'à ce que la brigade laisse un peu trop d'espace au meilleur buteur de la MLS en saison régulière.

Bradley Wright-Phillips a accepté la remise de Daniel Royer dans la surface et son tir a dévié sur Laurent Ciman avant de franchir la ligne des buts à la 77e minute.

Biello a répliqué en envoyant Didier Drogba dans la mêlée trois minutes plus tard, et ce dernier a uni ses efforts à ceux de Piatti à la 85e minute pour enfoncer le dernier clou dans le cercueil des Red Bulls.

L'Impact affrontera le Toronto FC en finale. Le premier match de cette série aller-retour aura lieu le 22 novembre au Stade olympique.

Domination torontoise

Décidément, il ne faisait pas bon être partisan de soccer new-yorkais ce dimanche.

Le Toronto FC a pulvérisé le New York City FC 5-0 au match retour de leur demi-finale de l'Association de l'Est. Il l'emporte 7-0 au cumulatif des deux rencontres.

Sebastian Giovinco a marqué trois fois. Jozy Altidore et Jonathan Osorio ont complété le score au Yankee Stadium.

La finale de l'Est sera aussi une première pour la formation ontarienne.

Plus d'articles