Retour

L'Impact sans complexe pour le match retour face au Crew

De retour à l'entraînement, les joueurs de l'Impact se sentent encore capables de grandes choses à quatre jours du match retour face au Crew de Columbus.

Un texte de Jean-François Chabot

En avant 2-1 à l'issue du match aller de cette demi-finale de l'Association de l'Est de la MLS, le onze montréalais aborde la rencontre à venir avec une belle clairvoyance.

« Nous avons une équipe bien structurée défensivement, on joue de façon impeccable depuis 5 ou 6 matchs. Il faut être alerte et commencer le match du bon pied. Columbus joue la possession du ballon. Mais il y a des possibilités pour nous sur la contre-attaque », a indiqué le capitaine Patrice Bernier.

Autrement, Bernier estime que la principale force de l'Impact est son caractère et la force de son mental.

« On n'accorde pas beaucoup de buts, défensivement tout le monde se donne et fait du bon boulot. Même des gars comme Piatti et Drogba reviennent pour appuyer la défense. »

Pour Laurent Ciman, la recette paraît tout aussi évidente. « Il faudra défendre en équipe comme on l'a fait jusqu'à présent. Ils vont nous mettre la pression rapidement. Il va donc falloir résister dans les 10 ou 15 premières minutes. Il ne faudra pas jouer trop bas en attaque, sinon ils vont jouer les longs ballons sur Kamara. Il faudra présenter un bloc moyen et se battre sur tous les ballons comme si notre vie en dépendait. »

De son côté, l'entraîneur Mauro Biello parle d'équilibre.

« Il faut avoir cet équilibre entre défense et attaque. Mais je ne veux pas que l'on pense trop aux différents scénarios de matchs. Il faut continuer avec la même approche que nous avons eue ces derniers jours. »

« Avec ça, il faut amener la qualité que l'on a démontrée à certains moments du match de dimanche. C'est comme ça que l'on a déséquilibré l'autre équipe et qu'on les a forcés à jouer sur leurs talons. »

À l'entraînement, Didier Drogba arborait un pansement à la main droite. Rien de grave, nous a-t-il lancé, information confirmée par Biello qui a parlé d'une petite ecchymose.

Un seul joueur manquait à l'appel. Nigel Reo-Coker a bénéficié d'une journée de repos afin de soigner les premiers symptômes d'un rhume. Pas question de le laisser contaminer le reste de l'équipe.

Autrement, la séance s'est déroulée avec entrain et dans la bonne humeur. Une équipe qui gagne est une équipe qui s'amuse en travaillant.

Plus d'articles

Commentaires