Anthony Jackson-Hamel a de nouveau plaidé pour plus de temps de jeu. Le milieu québécois a marqué deux buts pour permettre à l'Impact de combler un retard de trois buts et de quitter Philadelphie avec un verdict nul de 3-3.

L’Union de Philadelphie semblait en bonne position, après avoir marqué trois fois avant la mi-temps.

Il n’a fallu à Roland Alberg que cinq minutes pour déjouer la défense montréalaise. Il a ajouté un deuxième but à la 39e minute, peu de temps après le filet de son coéquipier C. J. Sapong.

Ignacio Piatti a d’abord permis aux Montréalais de rêver un peu. Puis Jackson-Hamel est entré en jeu au retour des vestiaires.

Le Québécois a réduit l’écart à 3-2. Il a redirigé de la tête un centre parfait d’Ambroise Oyongo pour marquer une deuxième fois en autant de matchs.

Quelques instants plus tard, il a sauté sur un ballon libre dans la surface puis fait mouche.

« C'est mon premier doublé avec l'Impact en MLS, alors ça fait très plaisir, a dit Jackson-Hamel. Après le but de samedi dernier, ça fait du bien de pouvoir enchaîner aujourd'hui avec une bonne performance.

« Je suis heureux de contribuer aux bons résultats de l'équipe. C'est positif d'avoir des joueurs qui rentrent du banc et qui contribuent. »

L’Union est toujours en quête d’une première victoire cette saison. En sept matchs, la formation de Pennsylvanie a trois points.

« C'était une formidable remontée, a dit l'entraîneur-chef Mauro Biello. On ne voit pas souvent une équipe menée 3-0 sur la route revenir de l'arrière pour inscrire trois buts.

« Nous avons dominé la seconde mi-temps, nous avons pris l'initiative et nous avons trouvé une façon de marquer. C'est positif de prendre un point chez un rival de notre association. »

Montréal a sept points en sept matchs. L’Impact est au 10e rang de l’Association de l’Est, une place devant Philadelphie.

Le prochain match de l’Impact aura lieu le 29 avril contre les Whitecaps de Vancouver au stade Saputo.

Plus d'articles

Commentaires