Retour

L'installation du circuit de formule E dérange résidents et commerçants

L'installation de murets de béton et de clôtures métalliques pour délimiter le circuit urbain de la course de formule E, qui se déroulera dans un peu plus d'une semaine, perturbe la vie de nombreux résidents et commerçants du quartier Centre-Sud, au centre-ville de Montréal.

Le bruit provoqué par les travaux dérange certains Montréalais qui habitent tout près. « Ce soir, on ne peut pas dormir », déplore Pierre Pouliot, qui habite sur le boulevard René-Lévesque.

Il soutient que le conseil d'arrondissement lui avait promis qu'il n'y aurait pas de bruit la nuit pendant la préparation du circuit.

Il a aussi surpris de constater que l'accès au boulevard René-Lévesque était bloqué. « À l'heure où je suis arrivé, il n'y avait pas de cônes orange. Si je finissais plus tard, je n'aurais pas pu rentrer dans mon périmètre », dit-il.

L'impact sur la circulation montréalaise est majeur, puisque l'installation du circuit de 2,75 kilomètres requiert la fermeture de plusieurs voies, de jour comme de nuit. Cela s'ajoute aux travaux de voirie qui touchent de nombreuses voies de circulation.

Des circuits de la Société de transport de Montréal (STM) ont également été redirigés vers la rue Ontario.

Des commerçants mécontents

La venue de la formule E dérange aussi des commerçants, comme Frédéric Cormier, propriétaire de la microbrassie Station Ho.st, située sur la rue Ontario.

Le 6 juillet, il a reçu, comme d'autres commerçants du secteur, une lettre d'un huissier lui indiquant qu'il devait démanteler sa terrasse et l'entreposer pendant huit jours, du 27 juillet au 3 août, puis la remonter, le tout à ses frais.

La Ville de Montréal a plus tard offert une compensation de 2000 dollars, mais M. Cormier estime que ces opérations coûteront au moins 5000 dollars, en plus d'entraîner d'importantes pertes de revenus.

« En saison d'été, c’est 80 % de notre chiffre d’affaires qui vient de la terrasse », indique-t-il, ajoutant qu'il perdra ainsi entre 20 000 et 30 000 dollars.

Les commerçants craignent aussi une baisse d'achalandage en raison de l'interdiction de se stationner sur la rue Ontario du 27 juillet au 2 août.

M. Cormier déplore que les commerçants aient été mis devant le fait accompli sans recevoir d'explications. Il dit avoir contacté la Ville à plusieurs reprises pour obtenir des réponses et tenter de trouver des solutions, sans succès.

La Ville de Montréal soutient pourtant qu'une agente de liaison est disponible en tout temps pour répondre aux questions des résidents et des commerçants.

La patience sera de mise

Les perturbations entourant le championnat de Formule E se prolongeront au-delà de la tenue de l'événement, les 29 et 30 juillet, puisque des travailleurs devront ensuite démonter les installations. Les résidents du quartier devront ainsi vivre dans ce chaos jusqu'au début du mois d'août.

À New York, l'événement a été un franc succès lors de sa tenue les 15 et 16 juillet, mais le circuit avait été installé à l'extérieur du centre-ville, dans le quartier Brooklyn.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine