Retour

L'Orchestre symphonique de Laval peut enfin profiter d'une salle André-Mathieu rénovée

Après des années d'attente, l'Orchestre symphonique de Laval (OSL) a enfin accès à une salle de concert conçue pour des prestations acoustiques. La Corporation de la salle André-Mathieu a offert à l'amphithéâtre une cure de jeunesse, à la suite de trois mois de rénovations.

Un texte de Valerie-Micaela Bain

Inaugurée en 1979, la salle André-Mathieu est le domicile de l'OSL depuis 1989, mais l'amphithéâtre n'était pas adapté aux concerts de musique acoustique.

La salle avait besoin « d'une nouvelle conque d'orchestre parce que la conque qu'on avait était désuète », explique Alain Trudel, le directeur artistique de l'Orchestre symphonique de Laval.

Grâce au financement du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Laval, les gestionnaires de la salle ont pu réaliser des rénovations de 2,8 millions de dollars pour ajouter des panneaux réflecteurs et pour reconfigurer la conque.

Les 834 sièges ont aussi été changés.

Après quelques heures de répétition, les musiciens professionnels ont tout de suite remarqué les améliorations.

« Avant, c'était vraiment une salle extrêmement sèche. Là ici déjà, j'ai senti que mon son était plus velouté qu'avant et que j'entendais mieux ma section autour de moi », indique la violoniste Marie-Josée Arpin.

« Il y a plus d'espace, c'est plus impressionnant, plus une atmosphère comme une salle de concert, une vraie salle de concert. Avant, c'était plus comme une salle de conférence », se réjouit le tubiste Sasha Alexander Johnson.

« Enfin on peut entendre le talent de l'orchestre, le talent de tous les musiciens, l'orchestre peut enfin déployer son talent », déclare pour sa part la trompettiste de l'OSL Manon Lafrance.

L'an dernier, les ventes annuelles de billets de l'orchestre ont augmenté, de 3863 à 4285.

L'OSL espère que cette cure de rajeunissement lui permettra de continuer à s'attirer un nouveau public.

Plus d'articles