Retour

La boîte d'effets spéciaux Scanline VFX s'amène à Montréal

La société d'effets visuels allemande Scanline VFX ouvrira un studio à Montréal le mois prochain et prévoit y créer 300 emplois au cours des trois prochaines années.

Scanline VFX a notamment contribué à des films des univers Star Wars (Rogue One) Marvel (Panthère noire, Avengers et Ant-Man et la Guêpe, qui doit sortir dans deux semaines) et DC (Batman contre Superman, La Ligue des justiciers et L'Escadron suicide) ainsi qu’à la série Le Trône de fer.

Elle a été plusieurs fois en nomination aux Oscars et aux BAFTA et a remporté un prix Emmy pour son travail sur la quatrième saison du Trône de fer.

L'entreprise se dit reconnue pour « ses effets complexes et photoréalistes », en particulier pour la simulation d’éléments naturels comme l’eau, le feu et la fumée.

Ils sont bien en évidence dans cette compiltaion d'effets réalisés pour le film Panthère noire :

Basée à Munich, Scanline VFX a aussi des studios à Vancouver, Los Angeles et Stuttgart. Le studio de Montréal, que dirigera Geoffrey Baumann, sera donc son cinquième.

Superviseur des effets visuels, M. Baumann était venu à Montréal au début de mois pour la conférence Effects MTL, qui réunissait certains des plus importants joueurs de l'industrie.

Dans un communiqué, il s’est dit « ravi » de constater qu'« on reconnaît le talent et la créativité qui existent à Montréal ».

« Je partage l'enthousiasme de Geoffrey au sujet de Montréal », a ajouté Stephan Trojansky, président de Scanline VFX et superviseur principal des effets visuels.

Valérie Plante, mairesse de Montréal, et Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International, sont bien d’accord avec lui.

« Le choix de Scanline VFX d'ouvrir un nouveau studio à Montréal […] illustre l'attractivité de notre ville et sa place de choix au cœur de l'industrie des nouvelles technologies », a estimé la mairesse Plante.

« Le Grand Montréal s'est positionné parmi les principaux pôles mondiaux du secteur des effets visuels et de l'animation avec une croissance estimée de 27 % au cours des 10 dernières années », a souligné le PDG de Montréal International, qui notamment a pour mandat d'attirer des investissements étrangers dans la métropole .

L'entreprise a souligné qu’elle aura besoin d'un « large éventail de talents ».

Elle entend embaucher une centaine de spécialistes par année d'ici 2021 et lancera sous peu un processus de recrutement.

Plus d'articles