Retour

La Boussole électorale : Toronto et Montréal, deux réalités

Plus d'un million de personnes ont utilisé la Boussole électorale de Radio-Canada. Grâce aux réponses obtenues un peu partout au pays, nous comparons les valeurs des résidents des deux plus grandes villes du Canada, Montréal et Toronto. Qu'est-ce qui les rapproche? Qu'est-ce qui les éloigne?

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

D'un côté, Toronto, la Ville Reine, avec près de 2,8 millions d'habitants, dont près de la moitié sont nés à l'extérieur du Canada. De l'autre, Montréal, la deuxième plus grande ville du pays avec 1,8 million d'habitants, dont près du tiers sont nés à l'étranger. Deux villes avec deux réalités bien différentes.

Des villes multiethniques

Avec une forte population immigrante, les deux villes sont favorables à l'accueil de plus d'immigrants à près de 40 %. Mais, à propos des minorités religieuses, Montréal et Toronto ne s'entendent pas sur la somme des efforts à déployer pour les accommoder. À Montréal, les utilisateurs de la Boussole ont dit à 52 % qu'on devrait faire moins d'efforts pour accommoder les minorités religieuses. À Toronto, ce chiffre baisse à 38 %.

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Montréal plus verte que Toronto

La Boussole électorale a posé plusieurs questions sur l'environnement. À l'affirmation « Le gouvernement canadien devrait mettre un prix sur le carbone », près de 70 % des Montréalais sont d'accord. À Toronto, ce chiffre baisse à 59 %. Sur les oléoducs, 40 % des Torontois pensent qu'on ne devrait plus en construire au Canada. À Montréal, l'opposition aux oléoducs est plus forte, soit 54 %.

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Pour ou contre la monarchie?

Est-ce que le Canada devrait couper ses liens avec la monarchie? Près de 61 % des Montréalais croient que oui, mais à Toronto, ce sont 31 % des utilisateurs de la Boussole qui sont d'accord.

Autre question délicate : « Est-ce que le Québec devrait être formellement reconnu en tant que nation dans la Constitution? » À Toronto, 11 % des utilisateurs de la Boussole sont d'accord, mais à Montréal, 53 % sont favorables à la reconnaissance de la nation québécoise dans la Constitution.

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Question de langue

Autre divergence entre Montréal et Toronto, cette fois-ci à l'affirmation suivante : « Seules les personnes qui parlent l'anglais et le français devraient être nommées à la Cour suprême. » Près de 43 % des Torontois sont d'accord; à Montréal, ce sont 78 %.

Plus d'articles

Commentaires