Retour

La CAQ dénonce une nouvelle « taxe déguisée » pour les automobilistes du 450

Depuis Longueuil, les députés Nathalie Roy et Claude Surprenant de la Coalition avenir Québec ont mis en garde contre l'imposition d'une nouvelle taxe, qui se veut une contribution au transport en commun.

Cette mesure, contenue dans le projet de loi 76, pourrait être « imposée contre leur gré aux automobilistes de 66 municipalités en périphérie de la région métropolitaine de Montréal », précise la CAQ.

La « nouvelle taxe » viendra s'ajouter à l'immatriculation et « sournoisement imposée dans le cadre du projet de loi 76 ». Elle serait décrétée par la Communauté métropolitaine de Montréal, par simple règlement, sur l'ensemble de son territoire.

Selon le député de la circonscription de Groulx, sur la Rive-Nord de Montréal, Claude Surprenant, cette nouvelle taxe ajoutera jusqu'à 90 $ au fardeau fiscal des familles des banlieues de Montréal.

Les automobilistes sont une « cible facile »

Pour le CAA-Québec, le gouvernement doit modifier le projet de loi 76 afin de retirer ce pouvoir de taxation.

« Seul le gouvernement doit avoir le pouvoir de taxer l'immatriculation des véhicules. En 2011, CAA-Québec s'était d'ailleurs opposé à la taxe sur l'immatriculation pour les résidents de l'île de Montréal. Ce qui a déjà été autorisé de manière exceptionnelle deviendrait la norme avec ce projet de loi », indique Sophie Gagnon de CAA-Québec.

Les automobilistes contribuent déjà à la hauteur de 1,4 milliard de dollars par année au financement du transport collectif, rappelle Mme Gagnon.

Plus d'articles