Retour

La circulation sur le Plateau-Mont-Royal sera parfois difficile cet été, admet le maire d'arrondissement

Le maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal l'admet d'emblée : les automobilistes pourraient avoir du mal à circuler dans son secteur cet été.

« Avec la rue Saint-Denis qui n'aura qu'une voie dans chaque direction, le boulevard Saint-Laurent qui sera fermé pour 11 jours pour le festival Mural, il y aura des moments difficiles », a reconnu Luc Ferrandez en entrevue mercredi à ICI RDI.

Le festival Mural, consacré à l'art public, se tiendra du 9 au 19 juin prochain.

Rejoindre le centre-ville en 30 minutes

Pour résorber les problèmes de circulation sur l'île de Montréal, Luc Ferrandez préconise par exemple l'instauration « de voies réservées rapides qui nous amènent à Honoré-Beaugrand ou à Radisson ».

De dire le maire du Plateau-Mont-Royal : « 60 % des Montréalais devraient être en mesure de rejoindre le centre-ville en 30, 35 minutes. Si on n'est pas capable de le faire en voiture, eh bien qu'on donne les moyens en transport en commun ».

Le Plateau-Mont-Royal voit passer chaque jour un demi-million de véhicules, selon Luc Ferrandez, qui affirme que cela équivaut à « cinq fois le pont Champlain ».

Chaque année, près de 300 accidents nécessitant une intervention des policiers et d'ambulanciers se produisent sur le territoire du Plateau-Mont-Royal. « C'est l'endroit où il y a le plus d'accidents, par habitant, au Québec », dit Luc Ferrandez.

Une piste cyclable trop populaire

Pour éviter les bouchons de circulation, les citadins peuvent être tentés d'enfourcher leur vélo, surtout en été. Et sur le Plateau-Mont-Royal, jusqu'à 8000 cyclistes par jour empruntent la piste cyclable de la rue Boyer. « C'est trop, affirme Luc Ferrandez. Il faut avoir plus de pistes nord-sud. »

Le maire d'arrondissement, qui est aussi chef intérimaire de Projet Montréal, estime que Montréal manque cruellement de pistes cyclables. Il faut, dit-il, en multiplier le nombre.

« Je suis très critique du rythme auquel avance la construction de pistes cyclables à Montréal », affirme M. Ferrandez qui fait valoir que construire une piste cyclable « ne coûte pas si cher que ça ».

Pour faciliter les déplacements à vélo vers le centre-ville le matin, et en direction nord le soir, la Ville de Montréal a procédé le mois dernier à la synchronisation des feux pour les vélos sur la piste cyclable Boyer.

La sécurité aux abords des ruelles

Un autre enjeu préoccupe les autorités du Plateau-Mont-Royal : la sécurité à la sortie des ruelles. Au début du mois, un cycliste de 6 ans a été heurté par une camionnette dans l'arrondissement du Sud-Ouest. Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le conducteur de la camionnette sortait d'une ruelle et s'engageait dans la rue lorsqu'il a heurté l'enfant.

L'enfant est toujours dans le coma, selon des informations provenant du bureau de la conseillère du district De Lorimier, Marianne Giguère. Ce tragique accident survenu dans l'arrondissement du Sud-Ouest a eu des répercussions sur le Plateau-Mont-Royal, où des citoyens ont appelé la mairie afin que des mesures soient prises pour sécuriser les ruelles.

Dos d'âne et bacs à fleurs

Depuis 2010, des mesures pour sécuriser les ruelles ont été mises en place et d'autres seront ajoutées dans les semaines à venir, au coût de 100 000 $.

Ainsi, il y aura :

  • ajout de 20 bacs remplis de terre qui pourront être verdis et fleuris par les résidents;
  • transformation de 14 ruelles en ruelles champêtres entièrement fermées à la circulation;
  • ajout de dos d'âne à 750 endroits.

« On va peut-être se rendre à 40 ou 60 ruelles fermées par des bacs », a déclaré Luc Ferrandez mercredi à ICI RDI.

La situation est préoccupante dans les ruelles situées derrière les commerces; les voitures-taxis et les camions de livraison les empruntent, histoire de gagner un peu de temps. Les ruelles dans les environs immédiats des écoles sont aussi empruntées par des automobilistes, « des parents qui vont reconduire leur enfant et qui sont en retard », dit le maire Ferrandez. Rappelons qu'il est interdit, pour les automobilistes, de recourir à la ruelle comme voie de transit.

Plus d'articles

Commentaires