Retour

La communauté de Kanesatake se bat pour garder sa radio

La communauté mohawk de Kanesatake, au nord-ouest de Montréal, s'inquiète de voir sa seule station de radio disparaître au profit d'une station de radio chrétienne de Lachute.

En juillet dernier, CKHQ Kanesatake United Voices Radio a dû fermer en raison de dégâts d'eau dans son bureau.

La station avait prévu de rouvrir dans un nouvel emplacement, mais en mars, la communauté a découvert qu'une station de radio de musique chrétienne à Lachute, à environ 30 kilomètres au nord de Kanesatake, avait fait une demande pour occuper la même fréquence, le 101,7 MHz.

« J'ai l'impression que nous allons perdre notre station », s'inquiète Syd Gaspé, l'un des cofondateurs de CKHQ. « Nous allons perdre l'avenir de notre station ».

Station non protégée

Le consultant en radiodiffusion, Michel Mathieu, a été embauché pour aider CKHQ à se remettre sur pied, avec éventuellement des plans pour étendre son signal.

Selon lui, une station de grande puissance si proche pourrait causer de graves interférences au signal de Kanesatake.

« Les sites d'émetteurs sont trop proches. Le 101,7 à Lachute détruirait [le signal de Kanesatake], donc ça ne marcherait pas », explique Michel Mathieu.

CKHQ fonctionne sous 50 watts, ce qui en fait une station de radio de faible puissance. Dans une lettre adressée au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), Michel Mathieu explique que cela laisse la station de Kanesatake sans protection.

Le consultant craint que ses clients n'aient à trouver une autre fréquence de diffusion en cas d'approbation de la station de Lachute, ce qui serait difficile étant donné la congestion de la bande FM près de Montréal.

« Nous avons essayé de négocier avec l'autre partie. Nous avons essayé de trouver un accord acceptable pour les deux parties, et nous n'avons pas eu de réponse », ajoute-t-il.

Michel Mathieu pense qu'Aujourd'hui l'espoir devrait trouver une autre fréquence pour sa station, notamment sur la bande AM.

Un élément essentiel de la culture

CKHQ est un élément essentiel de la culture de Kanesatake, estime Syd Gaspé. « C'est un outil de communication très important pour la communauté. Notre objectif était toujours de promouvoir la langue mohawk, qui est menacée parce que nous sommes si près d'une région métropolitaine et que nous sommes tellement influencés par l'extérieur », souligne-t-il.

Pour l'enseignante Josephine Delorimier-Gabriel, les émissions en langue mohawk de 101,7 FM sont également un outil pédagogique précieux. « Beaucoup de nos jeunes ont commencé à parler la langue en écoutant la radio. Ils l'apprennent ainsi », dit-elle.

Une audience du CRTC pour étudier la demande d'Aujourd'hui l'espoir est prévue pour la fin du mois, à Gatineau.

Michel Mathieu a demandé officiellement au CRTC qu'une audience publique soit tenue afin que les Mohawks de Kanesatake puissent partager leurs préoccupations en personne.

Contacté par le réseau anglais de Radio-Canada, Aujourd'hui l'espoir a décliné une entrevue.

Dans une déclaration écrite, un porte-parole du CRTC a affirmé que les commentaires de Kanesatake seront examinés par la commission.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité