Retour

La conductrice qui voulait aider des canards en Cour d'appel

Emma Czornobaj, cette femme qui avait provoqué un accident mortel en juin 2010 en arrêtant sa voiture pour sauver des canards, était entendue mardi en Cour d'appel du Québec.

Reconnue coupable de conduite dangereuse et de négligence criminelle ayant causé la mort en juin 2014, elle avait écopé en décembre 2014 d'une peine de 90 jours de prison, à purger les fins de semaine, de 240 heures de travaux communautaires et d'une interdiction de conduire pour 10 ans.

La femme de 28 ans a porté en appel à la fois le verdict de culpabilité et la peine qui lui a été imposée dans cette affaire. Elle avait pu récupérer son permis de conduire le temps que cet appel soit entendu.

Trois juges ont écouté son avocat tenter de démontrer que la conduite de la jeune femme ne pouvait être qualifiée de criminelle au sens de la loi, même si sa responsabilité n'est pas remise en cause. L'avocat a aussi fait valoir que la juge au dossier avait donné des instructions inadéquates au jury, en 2014.

Le 27 juin 2010, Emma Czornobaj a immobilisé son véhicule dans la voie de gauche de l’autoroute 30, près de Candiac, dans le but, a-t-elle dit, de porter secours à des canards qui se trouvaient sur l’accotement.

C'est alors qu'André Roy, 50 ans, et sa passagère, sa fille Jessie, âgée de 16 ans, ont percuté le véhicule avec leur motocyclette. Ils sont morts sous la force de l’impact.

Juste derrière, sur sa moto, Pauline Volikakis, conjointe d’André Roy et mère de Jessie, a été témoin de l’accident.

Plus d'articles

Commentaires