Retour

La construction du Complexe des sciences de l'UdeM débutera sous peu

Dix ans après l'acquisition des terrains de l'ancienne gare de triage, le projet de l'Université de Montréal d'aménager un Complexe des sciences à Outremont commence à prendre forme. Sa construction pourrait même commencer au printemps, affirme le recteur.

Un texte de Benoît Chapdelaine

Dans une entrevue à Radio-Canada, Guy Breton prévoit entreprendre « en mai ou juin 2016 » l'édification du premier pavillon des Sciences si l'Université obtient l'autorisation finale de Québec pour ce projet de 345 millions de dollars.

La Ville de Montréal a déjà entrepris des travaux d'infrastructures dans le but de créer un nouveau quartier pour désenclaver ce secteur de l'arrondissement d'Outremont, bordé par La Petite-Patrie, Parc-Extension et la municipalité de Mont-Royal.

Le recteur Breton se réjouit d'ailleurs de la construction - quelques mois plus tôt que prévu - d'un pont ferroviaire, au nord du site, pour les trains du Canadien Pacifique en provenance du port de Montréal. Les voies ferrées sur lesquelles circulent actuellement les trains, au sud du site, seront retirées durant l'été.

« Ça va nous permettre d'enlever les voies ferrées au sud, de décontaminer la bande en dessous et de permettre à la Ville de continuer une partie des travaux pour que les rues nord-sud comme Wiseman rentrent sur notre terrain », explique-t-il.

La construction hâtive du pont ferroviaire aurait permis à l'Université de « gagner quelques mois ». « Je dirais qu'on a peut-être gagné un semestre en termes de désenclavement », estime le recteur.

Recteur depuis 2010, Guy Breton déplore cependant que, malgré l'avancement des travaux, plusieurs partenaires, comme des entreprises et des arrondissements, ne partagent pas son enthousiasme quant au projet du Complexe des sciences.

« Ce qui me fatigue le plus, dit-il, c'est une espèce de passivité des partenaires, un manque de confiance. Je pense qu'on a l'occasion de créer un quartier dynamique dont les générations qui vont suivre vont être fières. Mais les partenaires, faute de moyens, faute d'habitude, à cause de longues périodes où on n'a pas eu ce genre de projet là, ont un peu de difficulté à emboîter le pas. Et ça, ça m'agace un peu. »

Si tout va comme prévu, le nouveau Complexe des sciences accueillera ses premiers étudiants en septembre 2019. Toutefois, la Ville de Montréal estime que seulement 80 % des travaux municipaux devraient être réalisés d'ici 2020.

Le plan d'ensemble du secteur comporte des espaces résidentiels, des appartements universitaires, quatre parcs et une esplanade bordée d'arbres.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards