Retour

La CSDM parvient à limiter la hausse des frais de garde

La facture de certains parents ayant recours au service de garde en milieu scolaire sera moins salée que prévu. La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a annoncé mercredi qu'elle limitera la hausse des frais de garde des élèves pour les journées pédagogiques et la semaine de relâche.

Plus tôt ce mois-ci, le ministère de l'Éducation avait annoncé que le montant réclamé aux parents passerait de 8 $ à 16 $ lors des journées pédagogiques, en raison des compressions budgétaires.

Pour l'année 2015-2016, la CSDM exigera toutefois des frais de 9 $ par jour par élève pour le service de base pendant les journées pédagogiques, soit un dollar de plus que le service de garde régulier.

Pour la semaine de relâche, les frais exigés sont de 20 $ par jour, une augmentation de 5,40 $ depuis l'année dernière. Ces deux nouveaux tarifs excluent les coûts pour les sorties.

« Notre volonté a été d'éviter une trop grande hausse pour les parents, tout en assurant l'autofinancement des services de garde, car nous sommes conscients de l'impact sur les familles montréalaises », explique Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM, dans un communiqué publié mercredi.

La semaine dernière, parents et commissaires avaient dénoncé les compressions imposées aux services de garde en milieu scolaire, craignant qu'elles n'entraînent le développement d'une école à deux vitesses.

En mai dernier, le ministre de l'Éducation du Québec, François Blais, assurait pourtant que les parents ne feraient pas les frais des compressions budgétaires effectuées au sein de son ministère.

Plus d'articles

Commentaires