Alors que presque un demi-million d'emplois ne trouvent pas preneur au Canada, de plus en plus d'entreprises passent en mode séduction pour attirer les travailleurs et les retenir.

Au Québec, il y a présentement près de 100 000 emplois vacants.

« C'est énorme, c'est du jamais vu dans l'histoire du Québec », souligne Denis Hamel, vice-président du Conseil du patronat du Québec.

Flexibilité d’horaire, vacances illimitées, salles de jeux et de repos, repas et café gratuits : tout pour plaire à la main-d’œuvre et traverser la crise, a pu observer Jean-Sébastien Cloutier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine