Retour

La nouvelle signature des taxis de Montréal sera obligatoire à l'aéroport dès le 1er novembre

Dès le 1er novembre, tous les taxis qui travailleront à l'aéroport Montréal-Trudeau devront afficher la nouvelle signature visuelle des taxis montréalais, qui a été présentée en avril dernier.

Jusqu'à maintenant, peu de taxis ont adopté cette marque distinctive, où le mot « bonjour » est inscrit en grandes lettres sur les portières et où le toit de chaque véhicule est coloré selon la couleur de l'entreprise associée.

Cette nouvelle mesure risque de faire augmenter de façon importante la flotte de taxis aux nouvelles couleurs, puisque les permis accordés aux chauffeurs pour pouvoir travailler à l'aéroport international Montréal-Trudeau sont très payants, et donc très prisés.

Chaque année, un tirage au sort permet de délivrer 350 permis à des chauffeurs qui pourront desservir l'aéroport. Cette année, le tirage sera assujetti à une obligation de se conformer à la nouvelle image de marque.

Le prochain tirage doit se faire le 23 août et les permis entreront en vigueur le 1er novembre.

Le changement d'apparence des taxis se fait actuellement sur une base volontaire, aux frais des chauffeurs, qui n'ont droit à aucune subvention. Ceux-ci peuvent devoir débourser jusqu'à 1500 $ pour transformer leur véhicule.

Beaucoup de chauffeurs ont critiqué ces coûts lors de la présentation de l'image de marque en avril, et malgré la demande de la Ville, peu de véhicules ont uniformisé leur apparence.

Cette nouvelle signature visuelle s’inscrit dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, à l'occasion duquel la Ville souhaite transformer l’expérience client et l’image de l’industrie du taxi.

Beaucoup de mesures mises en place par la Ville pour modifier l'image de l'industrie du taxi sont encore peu respectées.

Peu de chauffeurs ont adopté les nouvelles règles vestimentaires, qui obligent le port d'un pantalon noir et d'une chemise blanche. L'ouverture des portières aux clients qui commandent un taxi par téléphone ou par Internet n'est pas non plus respectée par une majorité de chauffeurs.

Avec les informations de Marc-André Carignan

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine