Retour

La protection des cyclistes au coeur de la campagne municipale à Montréal

Le thème de la sécurité à vélo a continué de s'imposer dans la campagne électorale municipale, vendredi, au lendemain de la mort d'un jeune cycliste qui a secoué le milieu sportif.

La candidate à la mairie et chef de Projet Montréal, Valérie Plante, avait déjà prévu détailler sa promesse d’aménager un réseau cyclable de 140 km sécurisé et séparé des véhicules, sur sept grands axes de l’île. Si elle est élue, elle voudrait le faire en quatre ans, à raison de 35 km par année.

Projet Montréal vise à desservir les axes cyclistes :

  • Thiemens / Vendôme
  • De Castelneau / Place d’Armes
  • Gouin / Notre-Dame E.
  • Anjou / Hippodrome
  • Viau / Van Horne
  • Pied-du-Courant / Vendôme
  • Tétreaultville / Canal de Lachine

L'aspirante mairesse croit que les viaducs devraient être plus sécuritaires, mais veut d'abord mener une consultation publique. « On veut être à l’écoute. On sait que les meilleures pratiques en ce moment vont plus vers des pistes séparées en site propre, soit par des bollards soit par un terre-plein, mais unidirectionnelles, c’est-à-dire qu’on a une piste d’un côté qui suit le sens du trafic, et une piste de l’autre côté qui suit le sens du trafic », a-t-elle expliqué.

Mme Plante en a profité pour minimiser l’annonce de son adversaire et maire sortant, Denis Coderre, de la création d’un comité pour étudier un réaménagement possible de la voie Camillien-Houde, où est survenu l’accident mortel. « Si mon adversaire, à ce moment-ci, dit : on est prêt à prendre ce qui a été tabletté et maintenant écouter les recommandations, bien tant mieux, il avait quand même quatre ans pour le faire et ça n’a pas été fait », a-t-elle lancé.

Coderre dit avoir son « plan d'action »

Denis Coderre a annoncé jeudi, sur Twitter, la mise sur pied d’un comité réunissant la Ville de Montréal, Vélo Québec, les Amis de la montagne, la Table de concertation du mont Royal, le Conseil du patrimoine et des représentants des arrondissements concernés. « Ce groupe de travail va nous permettre de réfléchir et d’être en mode réalisation », a-t-il affirmé vendredi lors d’une conférence de presse où il rappelait son engagement de faire un site commémoratif plus grand sur un terrain adjacent au monument de la rue Bridge pour les Irlandais morts du typhus après avoir fui la famine dans leur pays.

M. Coderre affirme qu'il veut aussi permettre aux vélos de traverser plus facilement l'échangeur Turcot. « Je peux même vous dire que je travaille avec le ministère des Transports. Je pense que la dalle-parc qui n’existait pas, on va se mettre sur pied un groupe de travail pour faire d’autre chose, pour qu’il y ait une traverse. Nous, on a un cadre vélo. Non seulement on a un cadre, mais on l’a quantifié, on sait comment ça coûte et on a un plan d’action, on a un agenda », a-t-il assuré.

Le responsable de l'urbanisme au comité exécutif, Russell Copeman, et le maire sortant de l'arrondissement du Sud-Ouest, maintenant candidat pour Projet Montréal, Benoit Dorais, avaient présenté en avril dernier un projet de « lien fédérateur » qui permettrait de se rendre dans Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, en passant par le secteur de l'échangeur Turcot, pour remplacer l'ancienne idée d'une dalle-jardin.

Un rassemblement de cyclistes a eu lieu vendredi après-midi sur la voie Camillien-Houde.

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine