Ce n'est un secret pour personne, l'Impact de Montréal (5-4-6) peine actuellement à enregistrer les victoires. Un maigre triomphe a été amassé par le Bleu-blanc-noir depuis le 16 avril, contre deux défaites et six verdicts nuls.

Un texte de Félix St-Aubin

Mais tout n'est pas noir dans le camp montréalais. Sur le plan individuel, certains joueurs ont réussi à tirer leur épingle durant ce creux de vague. Hassoun Camara est l'un d'entre eux.

Le défenseur de 32 ans, qui avait subi une blessure aux ischio-jambiers qui a coïncidé avec la perte de vitesse de l'Impact, a retrouvé ses aises sur la surface de jeu. Et avec l'absence du général Laurent Ciman, qui défend les couleurs belges à l'Euro, ce retour en force est accueilli à bras ouverts.

Camara est l'un des deux membres de la troupe de Mauro Biello à avoir goûté à la NASL dans la métropole québécoise. Le gardien Evan Bush complète la paire.

L'arrière d'origine française est perçu comme un meneur et un vétéran respecté au sein du onze montréalais. L'ancien porte-couleurs de l'Olympique de Marseille n'a pas été épargné par les douleurs physiques depuis la campagne 2015, mais, chaque fois, il a réussi à retrouver la forme et sa touche.

Son ardeur au travail lui a permis de renouer avec l'action après avoir été touché à une cheville, à une cuisse et à un muscle ischio-jambier, notamment, durant les 13 derniers mois.

Des efforts récompensés

Samedi dernier, au cours de la confrontation contre le Sporting de Kansas City (6-8-4), qui s'est soldée par un match nul de 2-2, Camara a rejoint son coéquipier et capitaine Patrice Bernier en tant que seul autre joueur actif de l'Impact avec plus de 10 000 minutes de temps de jeu - NASL et MLS - au compteur sous le gilet du Bleu-blanc-noir.

L'un des piliers de la défense montréalaise est fier d'avoir atteint ce plateau.

« Je dois dire que c'est une très grande satisfaction et un honneur pour moi de pouvoir battre ces records entre guillemets. Je travaille beaucoup, j'essaie de m'investir au maximum pour l'équipe et pour la ville. C'est un plaisir et un honneur de franchir ce cap », a soutenu Camara.

Bush n'est aucunement surpris de la tournure des événements. Le portier américain n'a pas tari d'éloges à l'endroit de son équipier de longue date.

« Il est sans aucun doute un joueur très talentueux. Nous sommes arrivés ici [à Montréal] au même moment, je l'ai donc vu se relever de quelques blessures. Le voir atteindre ces étapes importantes est donc un bel exploit pour lui », a noté Bush.

La visite du Revolution de la Nouvelle-Angleterre (4-5-7) le 2 juillet prochain marquera également un nouveau chapitre dans la carrière du défenseur. Lorsqu'il foulera le terrain du stade Saputo, samedi, le principal intéressé accédera à un autre plateau considérable. Il s'agira effectivement de son 100e match joué en MLS.

« J'avais à coeur de le franchir l'année dernière, mais avec les difficultés que j'ai eues, ça n'a pas été le cas. Ça arrive maintenant, je me sens bien sur le terrain. Je suis très heureux quand je joue. C'est avec honneur et beaucoup de fierté que j'accueillerai cette 100e (rencontre), a indiqué Camara.

« Je suis très content, je ne le cache pas et pourvu qu'il y ait au moins 100 autres matchs à venir ici », a-t-il lancé, tout sourire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine