Roseline Filion a confirmé lundi qu'elle prenait sa retraite, cinq mois après son dernier plongeon olympique. À 29 ans, la Québécoise tire un trait sur une carrière prolifique qui l'a menée sur tous les podiums avec Meaghan Benfeito, sa grande complice.

Les projets de retraite de Filion étaient connus. Elle avait en effet annoncé que les Jeux olympiques de Rio seraient ses derniers, alors que Benfeito, de deux ans sa cadette, s’était engagée à plonger jusqu’à ceux de Tokyo en 2020.

Mais il lui restait encore à choisir le moment où elle allait raccrocher son maillot. Elle pensait bien se rendre jusqu’aux mondiaux de Budapest, cet été, mais elle s’est ravisée. Les Jeux olympiques de Rio auront été son chant du cygne.

« J’avais dit après Rio que je voulais faire une autre saison, pour que les Jeux ne soient pas ma dernière compétition, a confié Filion en entrevue à RDI. Tu ne veux pas arriver aux Jeux olympiques en disant que c’est la dernière fois que tu fais du plongeon. C’est beaucoup de pression, je ne voulais pas me mettre ça sur les épaules. J’avais vraiment dans l’idée d’aller à Budapest. »

J’ai accompli tous mes objectifs. J’ai réalisé tous mes rêves. Je ne voyais pas la nécessité d’aller chercher une autre médaille aux championnats du monde.

Roseline Filion, double médaillée olympique en plongeon

Il était aussi devenu évident que Budapest n’était plus dans ses plans quand Benfeito a commencé, en novembre, à s’entraîner avec une nouvelle partenaire au 10 m synchro, Caeli McKay, une Albertaine de 17 ans.

À Rio, à leurs troisièmes Jeux, Roseline Filion et Meaghan Benfeito ont décroché le bronze au 10 m synchro, comme à Londres en 2012. Filion s’est ensuite offert une 6e place à la tour pendant que sa grande amie récoltait le bronze. Déjà, l’ambiance était aux adieux.

Après la compétition, Meg m’a regardée et m’a dit que c’était une bonne dernière.

Roseline Filion, double médaillée olympique en plongeon

Les deux amies, partenaires depuis les mondiaux de Montréal en 2005, savaient que leur association tirait à sa fin, mais la séparation a tout de même été difficile.

« La partie la plus difficile a été de la regarder dans les yeux et de lui dire : ­"Je m’excuse, je ne suis pas en mesure de revenir" », se souvient Filion.

« Ç’a été très dur de revenir à l’entraînement en sachant qu’elle n’était pas là, avoue sans détour Benfeito. Les entraîneurs me soutiennent et savent comment je me sens, mais il me manque quand même quelqu’un. »

On s’est toujours amusées, peu importe le résultat. C’est pour ça qu’on est montées si souvent sur le podium. Ce qu’on avait, c’était unique. C’est quelque chose qu’on gardera pour le reste de nos vies.

Meaghan Benfeito, triple médaillée olympique en plongeon

« L'équipe qui a le plus duré »

Championnats du monde, Série mondiale, Grand Prix et Coupes du monde... Roseline Filion est montée sur tous les podiums avec Meaghan Benfeito, en plus de s’offrir aussi des médailles individuelles de prestige, comme à la Série mondiale de Londres en 2015.

Elle n’a pas oublié « là où tout a commencé » : les mondiaux de Montréal de 2005, où elle a décroché sa première médaille - le bronze - avec Benfeito, celle avec qui elle aura formé « l’équipe qui a le plus duré dans l’histoire du plongeon ».

« J’avais 18 ans, c’était ma première médaille aux championnats du monde, devant famille et amis, se souvient-elle. Ça m’a donné le goût d’aller plus loin, d’aller aux Jeux olympiques et de gagner d’autres médailles. »

Roseline Filion chérit aussi le souvenir des Jeux de Rio, desquels elle est sortie sereine, prête pour la retraite.

Ma dernière compétition à Rio, c’est l’apogée de ma carrière, non seulement avec ma médaille de bronze avec Meaghan, mais aussi avec ma performance individuelle. J’ai raté un plongeon, mais les quatre autres étaient parfaits et c’est l’image que je garde dans ma tête.

Roseline Filion, double médaillée olympique en plongeon

La Lavalloise continuera de s’impliquer dans son sport et à Plongeon Canada, dans un rôle qui n’a pas été précisé. Elle compte terminer au cours des prochains mois sa formation en communications, domaine dans lequel elle souhaite entreprendre sa nouvelle carrière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine