Retour

La SQ perquisitionne dans près de 130 bars liés aux motards

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ), en collaboration avec les autorités d'une vingtaine de municipalités et la Gendarmerie royale du Canada, ont procédé à d'importantes perquisitions dans près de 130 bars la fin de semaine dernière. Il s'agissait d'y dresser le portrait des activités des gangs criminels, y compris le trafic de stupéfiants.

Par voie de communiqué, lundi, la SQ précise qu'à la suite de ces opérations dans les établissements visés, « une centaine d'individus d'intérêt ont été identifiés, et trois ont été arrêtés ».

La police provinciale dit vouloir « appuyer les tenanciers dans une volonté de saine gestion, démontrer l'alliance et la force des corps policiers dans la lutte contre les stupéfiants et le crime organisé, renforcer la présence et la visibilité policières dans des lieux fréquentés par des individus liés au crime organisé », en plus de colliger des informations et d'en faciliter le partage entre les divers services policiers.

L'opération, surnommée Synergie, doit se poursuivre pendant les trois prochaines semaines.

Cette démarche s'ajoute à un projet pilote lancé le 8 novembre dans la partie nord de la couronne de Montréal, soit à Laval, dans les Laurentides et dans Lanaudière. Ce projet, écrit La Presse, porte sur une cinquantaine d'établissements jugés « suspects » dans ces régions.

Du côté de la SQ, on précise que la nécessité d'effectuer de telles interventions dans les bars s'explique entre autres par la libération de nombreux motards criminels.

La police provinciale invoque également la stratégie provinciale de lutte contre le crime organisé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine