Retour

La STM n’a pas encore élucidé la panne majeure de métro

La panne qui a paralysé pendant une dizaine d'heures, samedi dernier, la ligne orange du métro demeure un mystère pour la Société des transports de Montréal (STM), qui, après une première vérification, n'a décelé « aucune anomalie particulière » sur les voies et sur les trains.

La STM a installé des caméras sous les trains pour tenter de comprendre pourquoi des dommages ont été causés aux frotteurs des voitures AZUR et d'un train des vieux modèles MR-73. Le frotteur est une pièce, qui a la forme d’un ski, qui fait la jonction entre le train et les rails et transmet le courant.

C’est l’un des trains AZUR endommagés qui a provoqué la panne, en causant des bris importants à des équipements de signalisation sur son passage.

On va éliminer toutes les hypothèses avant de décider de remettre les trains AZUR en circulation. Pour le moment, on vérifie ça, ça va se faire quand même assez rapidement.

Philippe Schnobb, président du conseil d'administration de la STM

Dans un communiqué, la STM dit a : « L’enquête se poursuit par l’analyse des bandes vidéo et par l’inspection des voies en arrière-gare. »

Elle estime que « l’impact sur le service du métro est marginal » et répète que « la sécurité prime dans toutes [ses] démarches ».

Au lendemain de la panne, la STM a annoncé le retrait à titre préventif des voitures AZUR, même si elle pense que celles-ci ne sont pas en cause.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine