Retour

Lance Stroll à Bakou : après les bulles, les fleurs

La performance de Lance Stroll à Bakou, sa troisième place, lui a valu des éloges de la presse internationale spécialisée.

Le réseau de télévision britannique Sky Sports n'hésite pas à lui donner la meilleure note du plateau, soit 9,5 sur 10, devant le vainqueur, l'Australien Daniel. Ricciardo (9/10) :

« Est-ce à Bakou que Lance Stroll a mérité sa place en F1? Après des débuts difficiles, le jeune homme de 18 ans a offert une performance pleine de maturité malgré son âge.

« Il a été sans conteste le pilote le plus à l'aise sur le circuit de Bakou tout au long du week-end, estime Sky. Alors que les autres n'ont pu éviter les problèmes, Stroll les a contournés pour offrir une performance que Martin Brundle [l'ancien pilote de F1] a qualifiée de solide comme du roc. »

Le quotidien spécialisé français L'Équipe lui donne une note de 16 sur 20, un point de plus que le vainqueur, l'Australien Daniel Ricciardo :

« Le pilote canadien revient de loin. Critiqué en début de saison, la recrue confirme sa montée en puissance. Pour parvenir à décrocher le premier podium de Williams en 2017, Stroll a prouvé qu'il pouvait être compétitif.

« Dès les qualifications, il a réussi à se hisser devant son coéquipier Felipe Massa. En course, il n'a commis aucune erreur, hormis une entrée tardive aux puits lors du premier passage de la voiture de sécurité. »

Le journal sportif français n'a visiblement pas entendu la confession de Stroll à la télévision belge. Il a admis avoir touché le mur à deux tours de l'arrivée tant il « poussait » (dixit) pour rester devant Valtteri Bottas.

Le site spécialisé F1Today.net donne au Québécois une note de 9 sur 10, la même que celle décernée à Ricciardo :

« Si ses deux points à Montréal ont résonné comme une victoire, son résultat de Bakou ressemble au titre mondial, estime ce site.

« Stroll a montré la classe et la constance qui lui avaient permis de gagner le titre européen de F3 en 2016. Plus encore, il a battu en qualifications son coéquipier Felipe Massa pour la première fois. »

Le magazine spécialisé allemand Auto Motor und Sport donne la même note au Canadien : 9 sur 10 :

« Lance Stroll a pleinement mérité cette troisième place. Même si plusieurs ont critiqué le fait qu'il se soit payé une journée privée d'essais à Austin (le 14 juin), quand on le voit piloter de cette façon, on n'a pas le droit de se plaindre », explique le magazine allemand.

Le site spécialisé F1i.com lui donne aussi une note de 9 sur 10 :

« Pour une deuxième fois d'affilée, Stroll fait taire les critiques avec une course parfaite. Beaucoup plus confiant après son grand prix à domicile, le Canadien a connu un mega week-end en se qualifiant dan le top 10 et en dominant son coéquipier.

« Il a piloté de façon impeccable, sans succomber à la pression. Lance commence à comprendre comment ça marche », peut-on lire.

Le journal britannique The Telegraph donne à l'équipe Williams une note de 8 sur 10 :

« Pas étonnant que Lance Stroll ait été sans voix après l'arrivée, nous l'étions tous.Résultat imprévu et réconfortant, car nous aimons tous voir un pilote Williams sur le podium.

« Massa et Stroll ont tous deux réussi à se qualifier dans le top 10, alors l'équipe familiale peut célébrer un bon week-end », affirme le journal britannique.

Le quotidien français Le Figaro ne donne pas de note aux pilotes, mais classe Stroll dans les « tops » :

« Stroll [entre] dans l'histoire. Il tenait la deuxième place, mais la troisième, c'est déjà beaucoup. Aucun Canadien depuis Jacques Villeneuve n'était monté sur les marches [d'un podium] de la F1. »

Le quotidien britannique The Guardian a louangé le travail du Québécois :

« Lance Stroll a droit aux mêmes éloges [Ricciardo]. Il a géré la pression des derniers tours avec une grande maturité. »

Même avis du site spécialisé allemand sport1.de qui a tenu à rappeler ses origines :

« Sensationnel Lance Stroll sur le podium. On a longtemps traité Stroll de Crashkid. Mais dans cette course chaotique, ce fils de milliardaire a gardé son sang-froid et a foncé jusqu'au podium. »

Pour sa part, le journaliste spécialisé britannique James Allen a écrit sur son site :

« Au milieu du chaos, Lance Stroll a été un modèle de discipline. Cette deuxième course dans les points est une sorte de coup (en français dans le texte) du jeune pilote, qui calme les critiques, qui ont fusé rapidement cette saison.

« Mais Stroll est resté déterminé, et à Bakou, a devancé son coéquipier en qualif, et en course, a profité des erreurs des autres », a-t-il ajouté.

Lance Stroll, pilote du jour

Rappelons que le championnat du monde de F1, qui décerne à chaque course le titre de « Pilote du jour » a choisi le Québécois à Bakou.

Ce prix, créé en 2016, récompense le pilote qui reçoit le plus de votes du public pendant l'épreuve.

« Le pilote débutant canadien a obtenu son premier podium après un superbe pilotage dans les rues de Bakou, peut-on lire sur le site officiel du championnat.

« Il a su garder la tête froide alors que plusieurs vétérans l'ont perdue, précise-t-on. Et il n'a perdu la deuxième place que par un dixième de seconde. »

Plus d'articles

Commentaires