Retour

Lance Stroll lance une flèche à Jacques Villeneuve

Lance Stroll était de meilleure humeur jeudi lors de sa rencontre avec les médias au Royaume de Bahreïn. Il a parlé du travail qu'il y a à faire sur la voiture, et a repoussé loin les prises de position de l'ancien champion du monde Jacques Villeneuve.

Villeneuve avait soulevé un point intriguant lors du premier week-end de course en Australie.

Il émettait l'hypothèse que le Polonais Robert Kubica, pilote de développement de l'équipe Williams, pouvait travailler sur les réglages de la voiture en simulateur afin de l'aider à effectuer un retour en course. Tout ça évidemment au détriment des pilotes titulaires, Stroll et le Russe Sergey Sirotkin. Et Villeneuve d'ajouter qu'il ferait la même chose.

Interrogé par un journaliste, Stroll n'a pas voulu donner son point de vue sur cette hypothèse, considérée par certains comme du sabotage, mais a rappelé qu'il n'écoutait plus son illustre compatriote.

« Je ne suis pas au courant de cette histoire. Je n'ai pas lu ses commentaires, donc je ne peux pas commenter », a affirmé Stroll, prudemment.

Lorsque le journaliste est revenu à la charge, Stroll n'a pu s'empêcher de répondre franchement.

« Il (Jacques) avait dit l'an dernier que j'étais la pire recrue en F1, a-t-il ajouté. Et la dernière fois que j'ai vérifié, j'ai réussi un podium (à Bakou), je me suis élancé de la première ligne sur la grille de départ (à Monza), et j'ai amassé 40 points de classement, soit trois de moins que mon coéquipier qui comptait 16 saisons d'expérience. »

« Je n'écoute plus ce que Jacques a à dire, a tranché Stroll. J'ai beaucoup d'autres priorités sur ma liste avant d'arriver à lui. »

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards