Retour

Laval : payer son passage en autobus avec son téléphone intelligent

Après le paiement par carte de crédit, qui est à l'essai depuis avril, voilà que la Société de transport de Laval lance un projet pilote de paiement des titres de transport par le biais d'une application mobile.

Un article de Francis Labbé Il faudra compter au moins une année avant que le projet ne se répande au grand public, mais son fonctionnement est plutôt simple. La STL a créé une application pour téléphones intelligents.

On y achète des titres par l’entremise de procédés sécurisés. Lorsque l’on monte à bord d’un autobus, on utilise le téléphone pour balayer un code graphique. L’application libère alors un passage que l’usager doit montrer au chauffeur.

Le titre est aussi valide pour des transferts, dans un délai d’une heure et demie. Le projet sera d’abord mis à l’essai par des employés, puis par un groupe limité d’utilisateurs du public.

Dans l’extrait vidéo suivant, le directeur général de la STL, Guy Picard, en fait la démonstration.

Bonne idée, croient les usagers

Pour certains utilisateurs, l’initiative de la STL est bien accueillie. « Ça va devenir plus avantageux d’avoir un téléphone intelligent. On l’a déjà de toute façon, c’est une bonne idée », affirme l’un d’eux.

Pour un autre, ça facilitera l’utilisation de l’autobus à Laval : « Il y a des gens qui n’ont pas de carte de crédit. Ils pourront le faire avec leur téléphone. C’est une idée innovante. »

La Société de transport de Montréal (STM) a fait un essai semblable sur l’ensemble de son réseau ces dernières années. Mais l’opération montréalaise est plus complexe.

Le réseau de la STM comprend aussi des stations de métro et l’accès aux données numériques est plus difficile dans le réseau souterrain. La STM entend lancer des appels de propositions sous peu dans le but d’adopter une technologie efficace dans ces conditions.

Carte de crédit

En avril dernier, la STL a lancé un autre projet pilote ayant pour objet de mettre à l’essai des façons différentes de payer son passage. Dans le cadre de cet essai, six des 45 lignes d’autobus de la STL, soit environ 160 véhicules, offriront ce mode de paiement par carte Visa ou MasterCard.

« La croissance est au-delà de nos espérances. Nous allons entrer bientôt dans une deuxième phase du projet », dit Guy Picard, directeur général de la STL. « Nous devrons faire un appel d’offres si nous voulons répandre cette utilisation à l’ensemble de notre réseau. »

« De plus en plus, c’est un courant lourd que l’on voit. La dématérialisation des titres. L’utilisation de cartes de crédit, de téléphones intelligents », poursuit M. Picard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine