Retour

Le camping urbain dérange dans le Vieux-Port de Montréal

Des résidents montréalais dénoncent l'installation d'un camping urbain devant le silo no 5, ce qui restreint l'accès à des espaces verts du Vieux-Port.

Un texte de Dominic Brassard

Des tentes de bois ont fait leur apparition cet été sur un terrain gazonné tout près de la rue de la Commune. Ce site est maintenant clôturé pour offrir un peu d'intimité aux campeurs, ce qui attriste des personnes rencontrées sur place.

« Ça me dérange, dans le sens où on n'a déjà pas beaucoup d'espaces verts [dans le Vieux-Port] », précise une Montréalaise qui avait l'habitude de s'y balader.

De son balcon, un autre résident, Yves Joanette, se désole de voir l'accès au site restreint. « Ça vise la mise en place d'infrastructures de gîtes touristiques qui vont transformer des espaces publics en espaces privés », constate-t-il.

M. Joanette se rappelle de l'époque où le Vieux-Port n'était pas accessible au public. « Les Montréalais se le sont réapproprié », rappelle-t-il.

Le porte-parole d'Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, qui est aussi membre du comité d'accompagnement pour le plan directeur du Vieux-Port, ne s'inquiète pas outre mesure de la présence de ce camping, qu'il croit temporaire. Il ne s'y oppose pas.

Selon M. Bumbaru, le Vieux-Port aurait avantage à informer les gens, « surtout s'il s'agit de pistes transitoires ». Il rappelle que cet espace est « sous observation civique », puisque les Montréalais ont un attachement au site.

Réaction du Vieux-Port

Le responsable des relations publiques pour le Vieux-Port de Montréal, Jimmy Laforge, précise que le site du camping urbain sera loué durant trois ans. Lorsque le bail sera terminé, le projet sera réévalué. Entre-temps, M. Laforge affirme que les citoyens qui veulent profiter d'espaces verts ont le choix. « Le Vieux-Port de Montréal est un site de 2,5 kilomètres qui longe le fleuve avec de nombreux espaces verts », dit-il.

Quant au site retenu pour aménager un camping urbain, Jimmy Laforge croit que rien n'empêche le public d'y observer le silo no 5.

Par ailleurs, le Vieux-Port de Montréal travaille en ce moment à l'élaboration de son plan directeur pour guider son développement. Une version préliminaire a été mise en ligne, mais pour le moment, elle ne fait pas mention du camping urbain.

Plus d'articles

Commentaires