Retour

Le Canadien congédie Michel Therrien, Claude Julien prend le relais

Au coeur de sa période la plus sombre cette saison, le Canadien a congédié mardi son entraîneur-chef Michel Therrien. Claude Julien, remercié par les Bruins de Boston la semaine dernière, s'installera derrière le banc de l'équipe.

En poste depuis le 5 juin 2012, Michel Therrien en était à son deuxième séjour avec le Canadien. Son premier, de 2000 à 2003, s’était terminé de la même façon : un congédiement, suivi de la nomination de Claude Julien comme remplaçant.

Le Canadien a été battu six fois à ses sept derniers matchs, dont trois fois par jeu blanc, et est sans victoire au Centre Bell depuis le 31 janvier. L'équipe est encore en tête de la Division atlantique, avec 6 points d'avance sur les Sénateurs d'Ottawa, qui ont cependant cinq matchs en main.

Le directeur général Marc Bergevin a profité d’une pause de cinq jours pour rebrasser ses cartes et embaucher Julien, congédié il y a sept jours par les Bruins de Boston.

« La décision de relever Michel de ses fonctions a été difficile, car j'ai beaucoup de respect pour lui. Je considère que le temps est venu pour notre équipe d'avoir un nouveau souffle, une nouvelle voix, une nouvelle direction », a déclaré Bergevin.

Claude Julien est un entraîneur d'expérience, très respecté dans la LNH, qui connaît bien le marché de Montréal. (...) Nous avons embauché aujourd'hui le meilleur entraîneur disponible, et l'un des meilleurs de la LNH. Je suis convaincu qu'il saura remettre notre équipe sur le chemin de la victoire.

Marc Bergevin, directeur général du Canadien

« Michel Therrien, merci beaucoup pour tout », a pour sa part écrit le propriétaire Geoff Molson sur Twitter.

Aucun entraîneur-chef du Canadien n’était resté en poste aussi longtemps que Michel Therrien depuis l'ère Scotty Bowman, dans les années 1970. Il avait signé une prolongation de contrat de quatre ans en juin 2014, après avoir conduit son équipe en finale de l'Est, entente qui devait le mener au terme de la campagne 2018-2019.

Marc Bergevin l’a choisi un mois après son entrée en poste en mai 2012 pour lui donner sa deuxième chance à Montréal.

Therrien n’avait plus dirigé d’équipe de la LNH depuis février 2009, après son congédiement par les Penguins de Pittsburgh. Il a mené la bande de Sidney Crosby pendant un peu plus de trois ans, avec comme point d’orgue une présence en finale de la Coupe Stanley en 2008.

En deux séjours à Montréal, Therrien a dirigé 542 matchs du Canadien en saison et a maintenu une fiche de 271 victoires, 198 revers, 23 matchs nuls et 50 défaites en prolongation ou en tirs de barrage, pour un taux de victoire de ,567.

Il pointe d’ailleurs au quatrième rang de l’histoire de l’organisation pour le nombre de matchs dirigés et de victoires, derrière les légendaires Toe Blake, Dick Irvin et Scotty Bowman.

Claude Julien, prise 2

Claude Julien, 56 ans, a dirigé le Canadien pendant 159 matchs de janvier 2003 à janvier 2006. Avec lui, l'équipe a compilé une fiche de 72-62-10-15.

Son expérience suivante, avec les Devils du New Jersey, s’est abruptement terminée en avril 2007. Lou Lamoriello l’a remercié alors que son équipe pointait en tête de sa division avec une excellente fiche de 47 victoires, 24 défaites et 8 autres en prolongation ou en tirs de barrage.

Julien n’aura été que quelques mois sans emploi. En juin de la même année, les Bruins en ont fait leur entraîneur-chef. L'association aura duré près de 10 ans.

En 759 matchs avec les Bruins, le Franco-Ontarien a maintenu une fiche de 419-246-94 en 759 matchs de saison, avec une moyenne de victoire de ,614. Il est devenu en mars 2016, à l’occasion de sa 388e victoire, l’entraîneur le plus victorieux de l’histoire de l’organisation.

Il a donné aux Bostoniens leur première Coupe Stanley en près de 40 ans, en 2011, et a vécu une autre finale dans la peau du perdant en 2013.

Autres faits d’armes de sa carrière : un trophée Jack-Adams (remis au meilleur entraîneur-chef de la LNH) en 2008-2009 et des médailles d’or avec l’équipe canadienne aux Jeux olympiques de Sotchi et à la Coupe du monde 2016.

Les quatre années de Julien derrière le banc des Olympiques de Hull, à qui il a donné une Coupe Memorial en 1997, ont été son tremplin vers la LNH. Avant de goûter à sa première expérience dans le circuit Bettman, il a dirigé les Bulldogs de Hamilton, la filiale du Tricolore, pendant trois ans.

Le Canadien tiendra un point de presse avec son nouvel entraîneur-chef plus tard cette semaine, mais n’a pas encore indiqué à quel moment. L’équipe ne joue son prochain match que samedi après-midi, contre les Jets de Winnipeg, au Centre Bell.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine