Retour

Le Canadien l'emporte 3-2 en prolongation à Toronto

TORONTO - C'était un de ces fameux matchs contre un rival direct que le Canadien ne devait pas échapper. Le Tricolore a certes connu un faux départ, mais il a été le premier à franchir le fil d'arrivée.

Un texte d'Alexandre Gascon

Montréal a vaincu les Maple Leafs pour la 14e fois d'affilée samedi soir, au Centre Air Canada, pour s'offrir du même coup un petit coussin de quatre points au sommet de la Division atlantique.

Andrew Shaw a fait vibrer les cordages en prolongation après avoir accepté une savante passe de Tomas Plekanec et cet improbable duo a procuré une victoire de 3-2 en prolongation au CH qui présente maintenant un dossier de .500 (2-2-0) sous les ordres de Claude Julien.

C'était un moment de premières d'ailleurs : premier point pour Plekanec au mois de février (11 matchs), premier but gagnant de Shaw avec sa nouvelle équipe.

L'Ontarien de 25 ans a profité de la sortie hasardeuse de Frederik Andersen pour le déjouer avant d'échouer solidement contre la bande.

« S’il n’avait pas compté, je ne suis pas certain qu’il se serait déjà relevé. Il serait encore sur la glace je pense », a plaisanté Alex Galchenyuk, lui-même auteur d'une belle prestation avec un but et une passe et un taux d'efficacité de 75 % sur les mises au jeu, une rareté dans son cas.

Une performance qu'a appréciée son entraîneur.

« Galchenyuk est un jeune joueur qu’on doit aider à devenir encore meilleur qu'il ne l'est. Il répond bien jusqu'à date. J'aime son attitude, il veut apprendre, j'aime la façon dont il se comporte présentement », a expliqué Claude Julien.

« On a eu un peu de chance, mais on a travaillé fort et il était temps que ça aille de notre bord », a lancé, soulagé, le no 65.

Le but de Shaw est survenu quelques instants après que Carey Price n'empêche la recrue Auston Matthews, qui s'était échappée, de réussir un tour du chapeau.

Le portier du Tricolore a finalement terminé la rencontre avec 32 arrêts.

« Plusieurs équipes ont de bons gardiens sur le circuit et ça fait une grande différence. Nous, on considère qu’on a le meilleur et on en profite », s'est exclamé Julien après le match.

Price a réussi quelques perles, entre autres lors d'une punition à Jeff Petry en deuxième période où il a volé coup sur coup Connor Brown et Matthews, qui a été exceptionnel tout au long de la rencontre. L'Américain a obtenu sept tirs au but, a marqué deux fois et a terminé le match avec un différentiel de +2.

Au début de la troisième période, il avait créé l'impasse en déjouant Price pour la seconde fois de la soirée. Il s'agissait de son 30e but de la saison, ce qui l'amène à égalité avec la recrue des Jets de Winnipeg, Patrik Laine, à ce chapitre.

Je suis ici parce que l’équipe a passé à travers un creux, et maintenant il faut se sortir de ce creux-là. Il faut bâtir de bonnes habitudes et transporter ça de match en match.

Claude Julien

Encore le capitaine

Max Pacioretty et Galchenyuk avaient pris les choses en main en deuxième période et ont permis au Canadien de prendre les devants 2-1.

Ils ont d'ailleurs été encensé par leur gardien.

« Quelques joueurs ont marqué de gros buts. Galchenyuk a marqué un gros but, Pacioretty a réussi le premier but après un beau repli défensif. C’est le genre de jeu dont on va avoir besoin pour le reste de la saison », a analysé Price.

En avantage numérique, Pacioretty a d’abord décoché un joli tir du haut des cercles sur réception de la rondelle pour battre Andersen du côté de la mitaine.

Le capitaine marquait ainsi son 29e but de la saison.

Quelques instants plus tard, Pacioretty a bien failli atteindre le plateau des 30 buts lorsqu’il a filé en échappée bien servi par la bombe de Nathan Beaulieu, mais le gardien danois a eu le meilleur.

C’est plutôt Galchenyuk qui a complété un joli jeu de passe alors qu’il restait 3 min 39 s à écouler au cadran. L’Américain, seul devant le filet, a récupéré du patin la passe du défenseur Nikita Nesterov avant de loger le disque derrière le gardien de Toronto.

Le Tricolore, opportuniste, a été malmené au deuxième vingt, mais ses deux buts sur cinq lancers ont renversé la vapeur.

En première période, Matthews avait ouvert la marque après que son tir ait dévié sur Nesterov.

Les Torontois ont eu le dessus 34-28 au chapitre des lancers.

Le Canadien avait été blanchi lors de quatre de ses huit dernières sorties avant ce match, et avait inscrit seulement 13 buts en 10 matchs, si l'on retire de la fiche le but ajouté en fusillade contre les Rangers de New York durant cette séquence.

David Desharnais, Sven Andrighetto et Nesterov étaient de retour dans l'alignement pour ce duel.

Les Maple Leafs ont perdu leurs 14 derniers matchs contre le Canadien et ne l'ont plus vaincu depuis le 18 janvier 2014.

Le CH affiche un dossier de 3-7-1 depuis le début du mois de février. Il se dirige maintenant vers Newark pour se mesurer aux Devils lundi, deux jours avant la date limite des transactions dans la LNH. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?