Quel visage le Canadien (20-23-6) présentera-t-il au retour de la pause du match des étoiles? Est-ce l'équipe qui a vaincu les Capitals (29-15-5) et l'Avalanche (27-18-3) ou celle qui a baissé pavillon devant les Hurricanes (22-19-8) et les Bruins (29-10-8) qui sautera sur la patinoire à Saint Louis?

Un texte de Félix St-Aubin

Les performances ternes et inspirées se sont succédé depuis que les hommes de Claude Julien ont repris le collier à l'issue de leur semaine annuelle de congé, le 13 janvier.

Le duel suivant chacun des trois revers contre les rivaux bostoniens a montré le Tricolore sous un bien meilleur jour.

Le hic? Malgré une habileté à tourner la page sur ses défaites qui l'enfonçaient un peu plus hors du tableau éliminatoire, il a été incapable de coller deux prestations satisfaisantes.

Si l'on prend comme échantillon les sept derniers matchs du Tricolore, que l'on peut confondre avec des montagnes russes, tout indique qu'il devrait donc offrir une belle opposition aux Blues (30-18-3), mardi, question de faire oublier la débâcle face aux Hurricanes.

La déroute contre la formation nord-carolinienne a piqué au vif l'entraîneur-chef du Bleu-blanc-rouge, qui n'a pas du tout apprécié l'effort déployé par une poignée de ses troupiers.

Julien a annoncé quelques heures avant l'affrontement que Joe Morrow remplacera Jordie Benn à la ligne bleue.

« On a besoin de plus de certains joueurs. Et c'est l'un des joueurs à la défense qui a le plus de misère, il perd beaucoup ses bagarres le long des rampes. »

« On veut que la rondelle bouge mieux dans les sorties de zone, a ajouté Julien. On choisit les joueurs qui ont, selon nous, le plus de difficultés, mais il n'est pas le seul. À un moment donné, il faut rendre les joueurs responsables de leurs performances. »

Hutton brouille les cartes

Une sortie comparable à la précédente serait sans conteste impardonnable à Saint Louis. Mike Yeo enverra dans la mêlée le gardien Carter Hutton, la référence cette saison dans la LNH entre les deux poteaux.

Le vétéran de 32 ans n'avait jamais affiché, lors de ses cinq premières campagnes dans la LNH, de statistiques qui se rapprochent un tant soit peu de celles enregistrées depuis l'automne. Il est le meneur incontesté en ce qui a trait à la moyenne de buts accordés (1,74) et le taux d'arrêts (94,3 %) par match.

Et Hutton n'a pas ralenti avant la relâche prévue pour le week-end des étoiles. Il a été déjoué à plus d'une reprise dans seulement l'un de ses cinq derniers départs et a surpassé ses éloquents chiffres énumérés préalablement quatre fois.

Des contre-performances de Jake Allen, l'homme de confiance de Yeo en lever de rideau de la campagne, ont ouvert la voie à Hutton qui saisit l'occasion en or qui se présente actuellement à lui.

Outre la saison 2013-2014, sa deuxième dans la Ligue nationale et sa première de trois à Nashville, le portier ontarien a principalement été utilisé comme remplaçant.

Une blessure à une hanche subie par le partant Pekka Rinne lui avait permis d'être d'office durant 40 affrontements il y a 4 ans, un sommet dans sa carrière.

Hutton a retrouvé son poste de substitut lorsque Rinne a pu renouer avec l'action. Il ne l'a plus quitté depuis. Mais le voilà maintenant qui bouscule tranquillement la hiérarchie des gardiens à Saint Louis et force Yeo à l'employer dans une sixième confrontation d'affilée.

Drouin s'attarde aux mises au jeu

Le compte à rebours est lancé. Il reste moins de dix semaines à écouler au calendrier. Le Canadien devra espérer un miracle à court terme ou bien une série victorieuse similaire à celle de l'Avalanche du Colorado afin de se réinstaller dans le portrait éliminatoire.

Tout en conservant son regard sur les défis collectifs qui se dressent devant le CH, qu'il priorise d'ailleurs, Jonathan Drouin a ciblé un objectif personnel pour la dernière ligne droite de la saison : les mises au jeu.

« Je suis un peu mieux dans les dernières semaines, mais je veux prendre un autre cran. Je veux être un bon joueur sur les mises au jeu, d'autant plus que ça nous donne la possibilité d'avoir la rondelle plus souvent, de créer des occasions [...] en zone offensive. »

« [Et] m'impliquer un peu plus, a enchaîné Drouin. [...] Je veux être plus physique, je veux être plus [près] du filet [pour] marquer des buts de cet endroit-là. »

Face-à-face : Canadien-Blues

Formation probable des Blues de Saint Louis

  • Ivan Barbashev - Paul Stastny - Vladimir Tarasenko
  • Jaden Schwartz - Brayden Schenn - Alexander Steen
  • Vladimir Sobotka - Patrik Berglund - Tage Thompson
  • Scottie Upshall - Kyle Brodziak - Dmitrij Jaskin
  • Joel Edmundson - Alex Pietrangelo
  • Jay Bouwmeester - Colton Parayko
  • Vince Dunn - Robert Bortuzzo
  • Carter Hutton
  • Jake Allen

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards