Dans un match complètement fou, marqué de revirements par-dessus revirements, les Hurricanes de la Caroline ont vaincu le Canadien de Montréal 6-5, jeudi soir au Centre Bell.

Teuvo Teravainen (2-1) et le défenseur Noah Hanifin (0-3) ont mené l'attaque des visiteurs avec des récoltes de trois points chacun. Jordan Staal, Jeff Skinner, Derek Ryan et Justin Willams ont également déjoué Carey Price, qui a bloqué 23 rondelles.

Charles Hudon (2-1) et Jeff Petry (1-2) ont été les têtes d'affiche du Canadien avec trois points également. Brendan Gallagher et Max Pacioretty ont aussi trouvé le fond du filet contre Cam Ward, qui a réalisé 26 arrêts. Pacioretty a ajouté une mention d'aide tandis que Paul Byron a récolté un point dans un sixième match de suite.

La deuxième période a fait passer les partisans du Tricolore par toute la gamme des émotions. Pour la première fois depuis le 10 décembre 2016 dans un match du Canadien, les deux équipes ont combiné leurs efforts pour marquer sept buts lors d'une même période.

Cinq de ces buts ont été inscrits dans un intervalle de 2 minutes 51 secondes, et durant le match, le Canadien a effacé trois reculs différents, dont deux de deux buts.

À l'exception de Price, qui s'envolera vers Tampa, les joueurs du Canadien seront en congé jusqu'à lundi. Ils s'envoleront alors en direction de Saint Louis pour y affronter les Blues, mardi soir.

Un départ léthargique

Après une excellente sortie du début à la fin contre l'Avalanche du Colorado mardi soir, les joueurs du Canadien ont connu une première période pathétique.

Les hommes de Claude Julien ont paru totalement désorganisés dans leur territoire, procurant aux attaquants des Hurricanes plusieurs surnombres et occasions en or de marquer. Des arrêts de Price et des tirs hors cible ont empêché les visiteurs de causer plus de dommages que les deux buts qu'ils ont inscrits, ceux de Teravainen (12e) et de Staal (14e).

Pendant ce temps, l'attaque du Canadien n'a rien généré notamment lors d'une supériorité numérique en toute fin de première période, après que le gardien des Hurricanes eut été pris en défaut pour avoir fait trébucher Hudon.

Durant ces deux minutes à cinq contre quatre, le Canadien a concédé un autre surnombre, s'est fait huer par les spectateurs et décoché un tir, tout faible de Victor Mete à la toute fin de la punition. Après l'arrêt de routine de Ward, les spectateurs n'ont pu s'empêcher d'applaudir dérisoirement.

Bing, bing, bang, bing, bang!

Limités à six petits tirs pendant les 20 premières minutes du match, les joueurs du Canadien sont sortis de leur torpeur en marquant quatre fois au deuxième vingt.

Mais si l'attaque s'est réveillée de son coma, la défensive a connu d'autres ratés en permettant aux Hurricanes d'inscrire trois buts et de rentrer au vestiaire avec une avance de 5-4.

Les hommes de Claude Julien ont tout de même réussi à effacer deux déficits de deux buts pour revenir dans le match.

Hudon, avec ses 5e et 6e de la saison, a donné le coup de départ de cette première explosion à 6:08 et y a mis fin à 8:59.

Entre les deux, Gallagher (18e), pour le Canadien, de même que Skinner (15e) et Teravainen (13e), pour les Hurricanes, ont trouvé le fond du filet.

Avant la fin de la période, Petry (5e) et Ryan (11e) ont touché la cible dans un intervalle de 72 secondes. Le but de Ryan est venu avec seulement 3,3 secondes à écouler à l'engagement.

D'autres buts rapides allaient suivre.

Pacioretty (16e) a profité d'un avantage numérique pour égaler le score au milieu de la troisième période, mais Williams (9e) a donné l'avance 6-5 aux Hurricanes seulement dix secondes plus tard.

Et cette fois-ci, les hommes de Bill Peters ont tenu le coup. Ils ont toutefois eu chaud lorsqu'un tir de Petry a terminé sa trajectoire sur le poteau à la droite de Ward avec environ 90 secondes à écouler au temps réglementaire.

Plus d'articles