Retour

Le CHUM et le CHU Sainte-Justine sont regroupés 

Le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et le CHU Sainte-Justine seront regroupés, a annoncé jeudi le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette.

De plus, le ministre Barrette a annoncé la nomination d'un nouveau président-directeur général pour ces deux hôpitaux désormais regroupés, le Dr Fabrice Brunet. Ce dernier, qui est cardiologue de formation, dirigeait le CHU Sainte-Justine depuis 2009.

Ce regroupement, qui n'est pas une fusion, a spécifié le ministre Barrette, permettra aux deux établissements de prodiguer des soins de manière intégrée. « Cela met sur le même pied les dimensions clinique, administrative et académique », a expliqué Gaétan Barrette.

Ce regroupement fait en sorte que « seuls les étages de l'administration sont mis en commun et, dans les cas présents, ce sont les conseils d'administration et le PDG », a expliqué Gaétan Barrette.

Le ministre Barrette affirme que le départ du président-directeur général du CHUM, le Dr Jacques Turgeon, a en quelque sorte ouvert la porte à ce regroupement. Nous y pensions avant, a-t-il expliqué en substance, mais cela a pu se concrétiser avec ce départ.

La nomination des membres du conseil d'administration qui chapeautera les deux établissements regroupés ne se fera pas avant la mi-octobre. Ce regroupement n'entraînera pas le départ de directeurs de départements au sein même des hôpitaux. Au niveau local, tout reste pareil, a précisé Gaétan Barrette, y compris les accréditations syndicales.

Assurer le continuum dans les soins, de la naissance à la fin de la vie

L'objectif premier de ce changement est notamment de faciliter le passage des patients de l'hôpital pédiatrique à l'hôpital pour adultes. Dans l'état actuel des choses, « ce n'est pas fluide », dit Gaétan Barrette. Il y a actuellement entre les deux établissements une collaboration, mais « il y a un dernier pas à faire pour arriver au regroupement pour aller encore plus loin », dit-il encore. 

Le nouveau PDG, le Dr Brunet, affirme que les deux institutions sont en plein « momentum ». Et ce regroupement, estime-t-il, « fera que nous allons pouvoir changer nos façons de penser et d'agir et de bénéficier de deux cultures. Ça va nous permettre d'aller plus loin ».

« Nous devons changer la vision des soins et des services », dit encore le Dr Brunet.

Le recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton, salue sans réserve la nomination de Fabrice Brunet, « un homme expérimenté, compétent, dynamique, résilient et créatif et il nous a bien démontré sa capacité à bien collaborer avec l'université ».

« Je tiens à rappeler à tout le monde que les hôpitaux universitaires sont des hôpitaux qui sont au service des patients. Ils sont partie intégrante de notre réseau de la santé et des services sociaux », a dit pour sa part le ministre Barrette.

Plus d'articles

Commentaires