Retour

Le cimetière du Mont-Royal menace de fermer ses portes aux cyclistes

De plus en plus nombreux à circuler sur le terrain du cimetière du Mont-Royal, à Montréal, les cyclistes pourraient en être bannis s'ils ne se montrent pas plus respectueux, menace la direction.

Selon le directeur du cimetière, David Scott, des dizaines de cyclistes risquent de perturber les rites funéraires et le recueillement de personnes venues visiter un être cher.

« Imaginez que vous êtes dans une procession funéraire et que vous devez soudainement vous arrêter pour laisser passer une trentaine de cyclistes qui roulent devant vous », illustre David Scott.

Même s’il dit ne pas nécessairement vouloir bannir les cyclistes, il estime qu’il n’y a pas d’autres solutions si ceux-ci ne se plient pas davantage aux règlements en vigueur.

Les cyclistes ne doivent pas rouler à plus de 10 km/h, ne peuvent pas être en groupe de plus de quatre, et doivent circuler l’un derrière l’autre et accorder la priorité aux piétons.

Les employés du cimetière ont récemment commencé à distribuer des feuillets avisant les cyclistes qu’ils pourraient finir par être bannis du terrain.

« Depuis quelques mois, nous avons remarqué une augmentation du nombre de groupes de cyclistes qui abusent du privilège qu’est l’accessibilité à notre propriété en l’utilisant comme piste d’entraînement », est-il écrit dans le dépliant.

Avec la fermeture estivale du circuit Gilles-Villeneuve, sur l'île Notre-Dame, plusieurs cyclistes cherchent une solution de rechange, à Montréal.

Le cimetière du Mont-Royal est ouvert au public depuis son inauguration en 1852.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine