Retour

Le Comité de la fête nationale réitère ses excuses

L'équipe du Comité de la fête nationale de Montréal a réitéré ses excuses lundi à la suite de la controverse qui a enflammé les réseaux sociaux samedi.

« Après avoir pris connaissance de ce qui circule dans les médias et sur les réseaux sociaux, nous ressentons le besoin de faire une nouvelle mise au point », affirme le Comité dans un communiqué de presse publié lundi.

L’équipe souligne qu’elle « n’a jamais eu l’intention de créer une image raciste ».

« Nous comprenons parfaitement et sommes extrêmement sensibles au fait que les gens qui ont vu cet extrait hors contexte aient été choqués », soutient le comité.

« Nous présentons nos plus sincères excuses à tous ceux et celles qui se sont sentis heurtés par ces images, particulièrement à la communauté noire, pour laquelle nous avons le plus grand respect et qui participe depuis très longtemps à nos activités. Nos excuses également à Sterve Lubin et son équipe, Annie Villeneuve et Joël Legendre qui ont été entraînés dans cette controverse. »

De nombreux internautes se sont offusqués, sur les réseaux sociaux, que les hommes chargés de pousser le char allégorique transportant Annie Villeneuve étaient tous issus de minorités visibles.

La tenue de ces hommes rappelait aussi la tenue d’esclaves, ont critiqué les internautes, ajoutant que les autres participants étaient vêtus de blanc. Plusieurs reprochaient aussi aux organisateurs de ne pas avoir intégré ces jeunes au défilé d'une autre façon.

La vidéo montrant la scène a été partagée plus de 15 000 fois sur Facebook.

Les organisateurs se sont défendus samedi en expliquant que les chars allégoriques, qui ne sont plus motorisés afin d’être écologiques, étaient poussés par des joueurs de l’équipe de football de l’école Louis-Joseph Papineau et que ceux-ci étaient bénévoles.

Ils ont ajouté dans le communiqué de presse diffusé lundi qu'une des roues du char s'est endommagée. « Les jeunes hommes ont donc dû forcer plus que ce qu’ils auraient dû pour le faire rouler », ont-ils expliqué.

L’entraîneur de l’équipe, Sterve Lubin, s’est dit déçu que les internautes n’aient vu que des personnes de couleur.

« On nous a demandé de participer et ça nous a fait plaisir [d’accepter], a dit Sterve Lubin. Moi, je pense que c’est plate que le monde ait vu des couleurs, et non des participants. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine