Retour

Le déménagement du CHUM pourrait être reporté

Il y a peu de chances que les premiers patients du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) arrivent comme prévu à la fin d'août 2016 dans le nouvel établissement. La décision finale sera prise d'ici décembre, mais déjà, plusieurs employés du CHUM ont reçu des informations selon lesquelles les patients ne seront pas transférés avant octobre ou novembre 2016.

Un texte de Anne-Louise Despatie

« Ce n'est pas encore décidé, mais c'est probable », dit Irène Marcheterre, directrice des communications au CHUM.

Ce report d'au moins deux mois dans le transfert des patients doit être envisagé parce que le CHUM s'était laissé seulement quatre mois pour la « période d'activation clinique ». Cette période consiste à préparer graduellement le personnel et les lieux avant l'arrivée des patients. En comparaison, le Centre universitaire de santé McGill s'était donné deux fois plus de temps pour cette transition, où l'on doit notamment installer l'équipement et former les employés dans leur nouveau lieu de travail.

« Si on reporte le déménagement, c'est dans le souci d'assurer la sécurité des employés et la qualité des soins qui seront donnés dans notre nouvel hôpital. C'est la priorité », explique Mme Marcheterre.

Le CHUM a décidé de recourir à la même entreprise spécialisée dans les déménagements d'hôpitaux qui a exécuté le transfert des patients du CUSM au printemps dernier, Health Care Relocations.

Depuis quelques semaines, le CHUM a aussi un nouveau directeur général, Fabrice Brunet, qui cumule également la direction du CHU Sainte-Justine.

M. Brunet a d'ailleurs avisé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, des « délais potentiels » dans le transfert des patients. Le ministre dit suivre de près la situation.

Par ailleurs, la porte-parole du CHUM a confirmé qu'il y a du retard dans la construction du nouvel hôpital, mais croit toujours pouvoir prendre livraison du bâtiment comme prévu, dans six mois exactement.

Un exercice d'évacuation pour les quelque 2500 travailleurs du chantier du CHUM a eu lieu mercredi. Photo : R-C/Anne-Louise Despatie

Le constructeur Collectif Santé Montréal (CSM) dit faire tout ce qu'il peut pour rattraper le retard. Quelque 2500 travailleurs sont à l'oeuvre présentement derrière les fenêtres du nouveau bâtiment afin qu'il soit livré le 22 avril 2016. On y trouvera les 700 chambres individuelles du nouveau CHUM. La construction, qui est réalisée dans le cadre d'un partenariat public privé, comporte une autre phase, et tout retard risque d'entraîner un effet domino. Juste à côté, l'Hôpital Saint-Luc sera démoli pour faire place à un autre bâtiment, qui doit être terminé en 2020.

CSM regroupe deux entreprises européennes, Laing O'Rourke et Obrascon Huarte Lain (OHL), comme maîtres d'oeuvre, qui ont fait appel à de nombreux sous-traitants. Elles comptent plus d'une centaine d'hôpitaux à leur actif dans le monde.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine