Le Groupe Yvon Michel doit émettre un communiqué, jeudi en début d'après-midi, concernant sa décision entourant la tenue ou non, le 29 juin, du combat entre Steve Bossé et l'ancien champion du monde des mi-lourds, Jean Pascal.

À la lumière de ce qui peut être vu sur le site Internet de la Place Bell qui doit accueillir l’évènement, l’engouement du public n’est pas au rendez-vous.

Un texte de Jean-François Chabot

Ainsi, des billets par centaines sont disponibles dans toutes les sections du niveau 100. Les amateurs ne se bousculent pas non plus pour les places au parterre, où des tables entières de 8 sièges, à 538,63 $ chacun, n’ont toujours pas trouvé preneurs.

En ce qui a trait au permis de boxe de Steve Bossé, la relationniste de la Régie des alcools, des courses et des Jeux, Joyce Tremblay, a indiqué que ce dernier pourrait rapidement obtenir cette licence.

Jointe au téléphone, Madame Tremblay a confirmé qu’une enquête policière sur les relations privées de Bossé n’avait rien révélé de répréhensible pouvant empêcher l’émission du dit permis.

Cette enquête a été lancée à la suite d’informations parvenues aux oreilles des responsables du contentieux de la Régie.

« Ça peut se faire très rapidement. Des Mexicains viennent régulièrement boxer ici et la Régie émet des permis souvent la veille du combat », a tenu à rassurer la porte-parole de la Régie.

Reste à savoir si GYM choisira de reporter le gala de boxe à une date ultérieure ou de l’annuler tout simplement.

Plus d'articles