Le Groupe Yvon Michel a annoncé jeudi que le duel entre Steve Bossé et l'ancien champion du monde des mi-lourds Jean Pascal, d'abord prévu le 29 juin à la Place Bell de Laval, est reporté au 20 juillet, toujours au même endroit.

Un texte de Jean-François Chabot

Le Groupe Yvon Michel a également annoncé qu'Olivier Primeau et le Beachclub se joignent à GYM pour la promotion du gala. C'est d'ailleurs ce nouveau partenaire qui aurait exigé ce changement au calendrier afin de « permettre d'appliquer une nouvelle stratégie efficace de publicité et de marketing ».

« Ça faisait déjà un bout que nous discutions de la possibilité de créer une association d’affaires avec le populaire influenceur Olivier Primeau qui est un grand fan de boxe. Finalement, lundi soir dernier, nous avons convenu que c’était l’occasion idéale de faire un essai ensemble avec le combat entre Jean Pascal et Steve Bossé », a mentionné le président de GYM, Yvon Michel.

La décision de remettre le combat n'est pas une surprise. Déjà mardi, la possibilité d'un report avait été évoquée.

À la lumière de ce qui peut être vu sur le site Internet de la Place Bell qui doit accueillir l’évènement, l’engouement du public n’est pas au rendez-vous.

Ainsi, des billets par centaines sont disponibles dans toutes les sections du niveau 100. Les amateurs ne se bousculent pas non plus pour les places au parterre, où des tables entières de 8 sièges, à 538,63 $ chacun, n’ont toujours pas trouvé preneurs.

En ce qui a trait au permis de boxe de Steve Bossé, la porte-parole de la Régie des alcools, des courses et des Jeux, Joyce Tremblay, a indiqué que ce dernier pourrait rapidement obtenir cette licence.

Jointe au téléphone, Mme Tremblay a confirmé qu’une enquête policière sur les relations privées de Bossé n’avait rien révélé de répréhensible qui pourrait empêcher la délivrance du permis.

Cette enquête a été lancée à la suite d’informations parvenues aux oreilles des responsables du contentieux de la Régie.

« Ça peut se faire très rapidement. Des Mexicains viennent régulièrement boxer ici et la Régie émet des permis souvent la veille du combat », a précisé la porte-parole de la Régie.

Plus d'articles