Retour

Le gardien de but de l'Afrique du Sud a grandi... à Baie-d'Urfé

À 19 ans, Charl Pretorius compte plus de matchs de hockey sur la scène internationale qu'en disputeront la majorité des meilleurs joueurs nord-américains dans toute leur carrière. L'an dernier, il gardait les buts pour les équipes des moins de 18 ans, des moins de 20 ans et des séniors. Un accomplissement dont bien peu de gardiens dans le monde peuvent se vanter.

Un texte de Francis Labbé

Le jeune homme a un parcours impressionnant : déjà 24 participations à des matchs de hockey sur la scène internationale. Il est aussi gardien de but pour les Soaring Eagles du Collège Elmira, dans l'État de New York, une équipe de la troisième division de la NCAA.

« J'avais 6 ans quand j'ai commencé le hockey. Comme les autres, je voulais être sur la glace », raconte Charl Pretorius, qui a fait son hockey mineur dans l'organisation Lakeshore, à Beaconsfield.

À 14 ans, il devient le gardien partant de l'équipe nationale d'Afrique du Sud pour l'équipe des moins de 18 ans, dont la plupart des joueurs sont plus âgés que lui de trois ou quatre ans.

Voici des extraits de l'entretien avec Charl Pretorius, ainsi que des commentaires de son entraîneur personnel, Stéphane Goyette.

À son tout premier tournoi, en Turquie, il remporte la médaille d'argent en tant que gardien partant et conserve la meilleure moyenne du tournoi. Il remettra ça l'année suivante.

Lors de ce deuxième tournoi, tenu en Bulgarie, il est choisi le gardien par excellence, conserve la meilleure moyenne de tous les gardiens et remporte la médaille d'or. Cela lui vaudra une place au sein du programme préparatoire de hockey dans une école de Lake Placid. Après ses études secondaires, il est accepté dans le programme de hockey du collège Elmira.

Au collège Elmira, Charl Pretorius se prépare à devenir médecin et fait aussi partie du programme de golf. Il est choisi golfeur de l'année en 2016-2017 dans ce programme et vient d'être nommé capitaine de l'équipe de golf de l'établissement.

Hockey, golf et médecine

« J'aime le golf, mais c'est un sport individuel », précise Charl Pretorius. « Je préfère le hockey, qui est un sport d'équipe. J'aimerais jouer une année professionnelle et ensuite revenir terminer mon programme de médecine. »

Pour son entraîneur personnel, Stéphane Goyette, Charl pourrait devenir gardien professionnel. « Il est calme, confiant et intelligent. Je le prendrais dans mon équipe n'importe quand. Il travaille toujours très fort. S'il le voulait, il pourrait devenir pro. »

Plus d'articles

Commentaires