Retour

Le Grand Costumier ouvre enfin ses portes après deux ans d'incertitude

Les 70 000 vêtements et accessoires de cette collection ont désormais pignon sur rue au Grand Costumier, installé dans l'édifice Gaston-Miron, rue Sherbrooke à Montréal, devant le parc La Fontaine.

La collection comprend souliers, jupes, manteaux, soutanes et robes d'époque.

Une initiative de la CDEC Centre-Sud/Plateau Mont-Royal, de Culture Montréal et d'un regroupement de producteurs (KOTV, Fair-Play et Salvail et Co.), Le Grand Costumier est également soutenu par le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal.

Un trésor sur cinq étages

Les amateurs de mode et d’histoire seront ravis de parcourir les cinq étages du costumier. Ils pourront admirer tant le manteau qui aurait convenu à une baronne du 17e siècle, que l'ensemble de Jacky Kennedy, en passant par des centaines de manteaux des années 40.

Ces objets racontent l'histoire du vêtement, certes, mais aussi celle de notre passé culturel, qui a fait les belles heures des émissions de variétés à Radio-Canada.

Marie Houde, directrice générale du Grand Costumier, a 37 ans. Même si elle était trop jeune à la belle époque des télé-théâtres, celle qui dirige aujourd'hui Le Grand Costumier se félicite qu'on ait sauvé ce patrimoine.

C’est un bien commun pour toute l'industrie, pour tous les créateurs. C'est sûr qu'il y en a qui sont impressionnants, mais moi, je les vois plus comme étant des objets d'art. Ce sont des créations qui ont vécu à travers différentes productions.

Marie Houde

Essentiels aux productions

Même si Radio-Canada avait conclu une entente avec les Musées de la civilisation de Québec afin de leur céder 143 costumes patrimoniaux, le milieu des productions télévisuelles, théâtrales et cinématographiques avait réellement besoin de l’ensemble de la collection.

Ce n'est pas pour rien qu'il y a eu cette mobilisation-là. C'est un besoin réel. On avait à peine déménagé qu'on avait des gens qui nous téléphonaient, et on se rendait compte qu'on ne pouvait pas se permettre de perdre cette collection-là.

Marie Houde

Cette histoire de patrimoine finit donc bien pour tout le monde.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?