Retour

Le grand retour d'Erik Guay en Coupe du monde

Erik Guay doit être impatient. Il fait son grand retour en Coupe du monde, mercredi, à Lake Louise, pour la première de trois descentes d'entraînement avec la descente et le super-G du week-end.

Le skieur de Mont-Tremblant avait dû faire l'impasse sur la dernière saison après s'être fait opérer une autre fois au genou droit à la mi-juin de 2014. Il avait avoué que c'était pour lui l'opération de la « dernière chance ».

Sa dernière Coupe du monde remonte à Lenzerheide, le 13 mars 2014. Une douleur au genou avait alors refait surface et l'avait obligé à ranger ses skis.

En juin 2014, il avait dit qu'il se sentait suffisamment motivé pour se lancer dans un autre cycle olympique. Le revoici donc, à l'âge de 34 ans, au départ de la saison 2015-2016 avec les Jeux de 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud) en point de mire.

« J'ai vraiment hâte de reprendre contact avec la neige et de me retrouver au portillon de départ des courses de Lake Louise, a dit Guay sur le site de Ski Alpin Canada.

« J'ai profité de la dernière année sans neige pour me concentrer sur ma réhabilitation, et j'ai connu des camps d'entraînement très positifs avant la saison. Il est toujours formidable de skier devant les amateurs canadiens et de se retrouver chez soi comme à Lake Louise. »

Son dernier podium à Lake Louise remonte à 2003, quand il avait fini 2e de la descente. 

Les Canadiens à Lake Louise

Cela fait six ans qu'un skieur canadien n'a pas remporté la victoire en Coupe du monde à Lake Louise.

Manuel Osborne-Paradis a été le dernier avec son succès dans le super-G en 2009. Il y a un an, il a terminé 2e de la descente, à 14 centièmes du vainqueur Kjetil Jansrud.

John Kucera a déjà triomphé à Lake Louise (super-G en 2006), tandis que Jan Hudec a gagné la descente de 2007.

La Coupe du monde de ski alpin à Lake Louise a lieu en deux temps, les 28 et 29 novembre pour les hommes puis les 4, 5 et 6 décembre pour les femmes. Ce sera le seul arrêt en sol canadien du circuit de la Coupe du monde.

Aucune Canadienne n'a encore gagné à Lake Louise. La recrue de l'équipe canadienne, Valérie Grenier, 19 ans, et Larisa Yurkiw seront les seules à participer aux deux descentes et au super-G dans dix jours.

« J'ai réellement hâte aux deux courses, a dit Grenier. L'an dernier, j'ai raté de peu un top 30 et j'espère me hisser au tableau cette année en donnant tout ce que j'ai. Je me sens prête après un superbe été d'entraînement en salle de musculation et une formidable préparation sur neige. »

Plus d'articles

Commentaires