Retour

Le jardin Domtar sera détruit malgré la pétition lancée pour le sauver

La Ville de Montréal ne s'opposera pas à la construction d'une tour de 35 étages sur le site du jardin Domtar, dans le Quartier des spectacles, et ce, même si une pétition contre ce projet a recueilli jusqu'à maintenant plus d'un millier de signatures.

La trentaine d'arbres devant les bureaux de Domtar forment actuellement une oasis de 1400 mètres carrés entourée de béton et d'asphalte, près de la station de métro Place des Arts.

C'était autrefois un terrain de stationnement, que la Ville de Montréal a vendu en 2000 à la papetière, avec une clause stipulant qu'elle devait y aménager un espace de verdure, ce que l'entreprise a fait, deux ans plus tard.

Le jardin est aujourd'hui utilisé entre autres par le centre de la petite enfance Origami, qui y a aménagé une aire de jeux. Le reste du site est ouvert au public.

Or, Domtar a vendu le terrain l'an dernier pour la somme de 14 millions de dollars au Groupe Canvar, un promoteur, qui souhaite maintenant transformer le site en tour résidentielle avec un hôtel et des commerces.

Canvar s'est engagé à conserver une partie du jardin et de l'aire de jeux, mais l'espace vert sera réduit considérablement, soit 20 % de sa superficie actuelle.

Les centaines de parents et de citoyens qui ont signé la pétition préfèreraient que le site demeure dans son état actuel. Ils considèrent que c'est un élément vital de leur quartier.

C'est qu'en 15 ans, le jardin est devenu très fréquenté par les résidents, les passants et les employés qui fréquentent le secteur. On y compte une diversité d'arbres matures, qui procurent de l'ombre et de la fraîcheur dans un milieu très minéral et composé de nombreux îlots de chaleur urbains. C'est aussi un lieu de socialisation, de pause dîner pour les travailleurs du centre-ville.

Impuissance municipale

Le responsable du développement économique au comité exécutif, Robert Beaudry, affirme que la Ville ne peut pas s'opposer au projet et jette le blâme sur les administrations précédentes.

« Nous, c'est dans notre ADN, c'est notre volonté de verdir le centre-ville de Montréal. Malheureusement, en ce qui a trait au jardin Domtar, c'est difficile d'accéder à ce terrain-là. C'est un projet qui est fait de plein droit; c'est un terrain privé », rappelle-t-il. « C'est en amont qu'il faut prévoir ça. C'est sur le zonage, le plan d'aménagement, l'urbanisme... C'est sur toutes ces questions-là qu'il faut travailler en amont. Et c'est ce qu'on s'apprête à faire nous, comme nouvelle administration. »

La Ville ne juge pas pertinent d'offrir des millions de dollars au promoteur pour qu'il renonce au projet. D'autant plus qu'une partie du jardin sera démolie pour d'autres raisons, poursuit M. Beaudry.

« Ce terrain-là est voué à perdre environ la moitié de cet espace vert là pour le centre de ventilation de la STM [Société de transport de Montréal], mais aussi un édicule de métro en accessibilité universelle », indique-t-il.

M. Beaudry affirme que la Ville cherche actuellement d'autres terrains pour augmenter les espaces verts au centre-ville.

L'instigatrice de la pétition pour la préservation du jardin Domtar, Sophie Vallée-Smejda, soutient pour sa part que la Ville pourrait très bien exproprier le Groupe Canvar ou faire voter un changement de zonage l'empêchant de détruire le jardin.

« Je tiens mordicus à garder nos arbres matures ici, pas seulement déraciner ou détruire les arbres matures juste pour en replanter des petits nouveaux et attendre encore 15 ans pour recommencer. Ça, c'est de l'argent un peu mal dépensé », estime-t-elle.

Mme Vallée-Smejda réclame que le projet de Canvar fasse l'objet d'une consultation publique.

La Ville de Montréal avait décidé cet hiver d'acquérir le jardin Notman, sur le Plateau Mont-Royal, en expropriant son propriétaire – mais le site est considéré comme patrimonial, contrairement au jardin Domtar.

Le responsable du projet chez Canvar ne nous avait pas rappelés vendredi après-midi.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine et de Julie Émond

Plus d'articles