Un haut gradé du clan Rizzuto, Lorenzo Giordano, a été tué par balle, mardi matin, dans le stationnement du Carrefour Multisports, situé en bordure de l'autoroute 440, à Laval.

Il était sorti de prison il y a quelques semaines à peine, après avoir purgé une peine de 10 ans et 3 mois de pénitencier pour gangstérisme, complot pour importation de stupéfiants, extorsion et prise de paris clandestins.

Il avait pris le chemin d'une maison de transition et était soumis à de sévères conditions.

Lorenzo Giordano était un haut gradé du clan mafieux Rizzuto et sa libération, bien que conditionnelle, avait donné lieu à des spéculations quant au rôle qu'il aurait pu jouer au sein de l'organisation, à titre de parrain même.

L'homme est sorti de prison en même temps que deux membres du même clan et des dizaines de motards criminalisés.

Pour Sylvain Tremblay, ex-enquêteur de la Sûreté du Québec, les prochains mois seront déterminants. « Je pense que les mois qui vont suivre vont nous en apprendre beaucoup. Est-ce qu'on continue dans le même sens? Depuis le départ de Vito Rizzuto, il y a une instabilité certaine au niveau de la direction de la mafia montréalaise. Est-ce que c'est la purge qui continue? À ce moment-là, ça veut dire qu'il y a d'autres gens qui vont commencer à être nerveux. »

La mafia sicilienne a subi plusieurs attaques depuis quelques années à Montréal.

Visé par l'opération Colisée, en novembre 2006, Giordano avait finalement été arrêté six mois plus tard, à Toronto. Il a plaidé coupable peu après et a été condamné à 15 ans de prison. Sa peine avait été réduite en raison des conditions difficiles auxquelles il avait été soumis au préalable.

L'enquête sur le meurtre de Lorenzo Giordano a été confiée à la Sûreté du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine