Retour

Le maire de Mascouche était un ami de la famille, témoigne le fils d’Accurso

L'entrepreneur Tony Accurso et le défunt maire de Mascouche Richard Marcotte étaient des partenaires de tennis et de grands amis qui ne parlaient pas d'affaires en cours à la Ville. C'est du moins ce qu'ont avancé vendredi le fils et la gouvernante de l'homme d'affaires au procès dont il est l'objet pour abus de confiance.

Un texte de Geneviève Garon

« Richard m’a montré à jouer au tennis quand j’avais 7-8 ans. Il venait à la maison, nous enseignait à ma sœur et moi et soupait à la maison », a témoigné James Accurso, 42 ans, au palais de justice de Joliette.

M. Marcotte était également un partenaire de tennis de Tony Accurso et l’aurait fréquenté régulièrement « C’est le genre d’ami de la famille que je ne me souviens pas de ne pas avoir connu », a poursuivi le témoin.

James Accurso, qui travaille dans l’empire familial, soutient n’avoir jamais entendu les deux hommes discuter des affaires en cours à Mascouche et prétend que son père ne s’est jamais impliqué dans une élection.

Tony Accurso, 66 ans, est accusé d’avoir offert des pots-de-vin au politicien afin d’influencer l’octroi de contrats. Il fait face à un chef d’accusation pour avoir aidé Richard Marcotte à commettre un abus de confiance.

Des repas entre amis, selon la gouvernante

Nicole Garneau a connu Tony Accurso il y a 30 ans. Elle travaillait alors en restauration et l’a souvent servi lors de repas partagés avec Richard Marcotte.

« J’ai toujours eu l’impression qu’ils étaient amis. Ils n’arrêtaient pas de parler quand j’arrivais et continuaient de rire », a-t-elle raconté aux jurés. Elle soutient que lors d’un repas d’affaires, les clients cessaient habituellement de parler en sa présence pour garder leurs discussions confidentielles.

En 2008, Nicole Garneau est devenue gouvernante à la résidence de Tony Accurso. Vendredi, elle a expliqué comment, chaque mercredi d’été, Richard Marcotte et Tony Accurso jouaient au tennis chez l’homme d’affaires pendant que leurs conjointes partageaient un verre de vin.

Un témoignage imminent pour Accurso

L'homme d'affaires reconnaît avoir invité le défunt maire de Mascouche sur son luxueux bateau, le Touch, dans les Îles Vierges à trois reprises entre 2006 et 2008. Il nie que ce soient des pots-de-vin et allègue que c’étaient de simples cadeaux pour son grand ami.

Il admet aussi avoir signé un chèque de 300 000 $ en 2008, mais assure que c’était un prêt à la demande de M. Marcotte qui voulait investir dans l’immobilier. L’entrepreneur assure n’avoir jamais voulu influencer l’octroi de contrats, comme tente de le prouver la poursuite.

Le procès reprendra lundi, et Tony Accurso lui-même devrait témoigner au cours de la semaine prochaine. Le juge de la Cour supérieure James Brunton a avisé le jury qu’il pourrait commencer ses délibérations aussirapidement que le 2 ou le 5 février.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards