Retour

Le meilleur demi de coin de la LCF est Tommie Campbell et il jouera pour les Alouettes

Les joueurs de la Ligue canadienne de football ont identifié Tommie Campbell comme le meilleur demi de coin du circuit lors d'un sondage non scientifique sur le site internet de la LCF.

Un texte de Jean St-Onge

« C’est agréable et ça donne le goût de connaître encore une meilleure année. Mais, je vise toujours à devenir meilleur. Je mets les efforts et je veux continuer sur ma lancée. »

Tommie Campbell est devenu partant dès son arrivée à Calgary. Cet ancien de l’Université de Pittsburgh a accumulé 105 plaqués et 5 interceptions en 2 saisons avec les Stampeders.

Mais, il n’était pas une verte recrue. Il venait passer quatre saisons dans la NFL où il a participé à une quarantaine de matchs en quatre saisons, dont trois avec les Titans du Tennessee, l’équipe qui l’a repêché en 2011.

Mesurant près de 1,90 m, ce qui est appréciable pour un demi défensif, Campbell est également très rapide. Ses longs bras lui servent régulièrement pour contrer les receveurs adverses. Mais, selon lui, attaquer l’adversaire avec le bon angle est la qualité principale d’un bon couvreur.

« Un bon demi de coin doit être la mémoire courte. Il doit être confiant et agile, mais d’abord, il doit connaître ses angles. Si tu choisis les bons angles de courses, tu peux couvrir n’importe qui. »

Une signature qui en a surpris plusieurs

Après deux saisons avec la meilleure défense de la ligue à Calgary, Tommie Campbell a signé avec un contrat les Alouettes, une équipe qui a accordé 580 points l’an dernier.

La décision de Campbell est à tout le moins intrigante. Les Stampeders ont atteint la Coupe Grey lors des deux dernières saisons, tandis que les Alouettes viennent de rater les matchs éliminatoires pour la troisième année d’affilée.

Si c’était une question de gros sous comme dans la NFL, on pourrait comprendre.

Mais, dans la Ligue canadienne, l’augmentation de salaire qu’il est venu chercher à Montréal ne doit pas être beaucoup plus élevée que le boni rattaché à une présence au match de la Coupe Grey.

Mais, selon Campbell, les Stampeders et les Alouettes sont dans la même situation.

« Personne ne se souvient des deuxièmes. Au fond, Calgary Montréal et les autres équipes sont au même point, ils n’ont pas gagné l’an dernier. »

Campbell n’a jamais caché qu’il avait choisi Montréal, entre autres, parce qu’il y rejoignait Khalil Carter, qui venait d’être nommé coordonnateur défensif. Carter est rentré chez lui depuis, laissant le poste de coordonnateur au vétéran Rich Stubler.

Le nouveau demi de coin montréalais a bien accepté le changement.

« Coach Stubler est une légende dans la LCF. On entendait souvent son nom quand on parlait du genre de défenses que nous voulions avoir. »

Avec l’arrivée de Campbell, Joe Burnett, Mitchell White et Dominique Ellis, la tertiaire sera complètement transformée.

Selon Campbell, l’adaptation se déroule plutôt bien.

« L’important, c’est de t’habituer au joueur qui est à tes côtés, d’apprendre quelles sont ses réactions dans différentes situations. On voit sur les films qu’on progresse un peu chaque jour. »

L’an dernier, les Alouettes ont permis à l’adversaire de compléter 70,5 % de ses passes, la pire performance du la Ligue.

Les moineaux étaient également derniers pour les interceptions.

Bref, une ligne tertiaire nouvelle et améliorée peut certainement aider.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine