Retour

Le ministre David Heurtel en réflexion sur son avenir politique

Un autre ministre libéral songe à ne pas se présenter aux prochaines élections générales au Québec. Radio-Canada a appris que le ministre de l'Immigration, David Heurtel, est en sérieuse réflexion sur son avenir politique.

Un texte de Sébastien Bovet, chef du Bureau parlementaire à Québec

Selon nos sources, M. Heurtel a même laissé entendre à plusieurs personnes qu'il ne sera pas candidat. Cette information n'a toutefois pas été confirmée par son cabinet, lundi après-midi.

Déjà, trois ministres du gouvernement Couillard ont annoncé officiellement qu'ils ne seraient pas sur les rangs aux prochaines élections. Il s'agit de Stéphanie Vallée (Justice), Jean-Marc Fournier (Relations canadiennes et Francophonie canadienne) et Martin Coiteux (Sécurité publique, Affaires municipales et Occupation du territoire).

Le retrait de David Heurtel représenterait une certaine surprise. Il a été élu une première fois en décembre 2013 lors d’une élection partielle dans la circonscription de Viau, à Montréal. Il a été réélu aux élections générales d’avril 2014, l'emportant facilement avec 62 % des voix.

Philippe Couillard l'a nommé à ce moment ministre de l’Environnement et du Développement durable, un poste qu’il a occupé jusqu’au remaniement ministériel d’octobre dernier. Il a alors été chargé du portefeuille de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Au moins deux autres ministres, Laurent Lessard (Agriculture, Pêcheries et Alimentation) et Geoffrey Kelley (Affaires autochtones), sont aussi en réflexion sur leur avenir politique.

Douze députés libéraux ont jusqu’ici annoncé qu’ils ne seraient pas candidats aux élections du 1er octobre.

Le président de l’Assemblée nationale, Jacques Chagnon, doit aussi annoncer son retrait de la politique d’ici la fin de la session parlementaire, à la mi-juin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine