Retour

Le mont Royal au patrimoine mondial de l'UNESCO? 30 000 fois oui

L'organisme Les amis de la montagne a réussi à obtenir plus que les 30 000 signatures qu'il désirait pour appuyer la candidature du mont Royal au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les amis de la montagne ont récolté ces signatures sur le web, grâce à une lettre mise en ligne au début du mois.

Avec cette lettre, ils espéraient promouvoir la candidature du mont Royal, qu’ils décrivent comme un « symbole de la métropole » et un territoire « fondamental à la qualité de vie qui fait la renommée de Montréal ».

En janvier dernier, la Ville avait déposé la candidature du mont sur la liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada, première étape nécessaire pour obtenir une mention au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ottawa doit actualiser la liste en décembre prochain.

Cette mise en candidature par l'administration Coderre survenait après la requête formulée par la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, qui avait invité, en août dernier, les provinces à soumettre des idées de nouveaux sites canadiens à inscrire au patrimoine dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération.

Selon Les amis de la montagne, le statut de patrimoine mondial de l’UNESCO protégerait mieux le territoire afin de permettre « à la collectivité comme aux générations futures » de continuer à en profiter.

L’organisme s’était donné jusqu’à mercredi pour atteindre son objectif. Il a donc réussi son pari deux jours avant la date limite.

Le groupe a pu compter sur l’appui du responsable de l’environnement et des grands parcs au comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard.

Plus d'articles

Commentaires