Bourrés de talent à l'attaque, les Penguins de Pittsburgh tenteront de rebondir contre le Canadien de Montréal, mardi, à leur match d'ouverture locale.

Auteurs d'un seul but à leurs deux premières rencontres de la saison, les Penguins auront fort à faire pour secouer leur torpeur, puisqu'ils feront face à Carey Price.

« Je crois que c'est un processus en début d'année lorsqu'il y a plusieurs nouveaux joueurs, a déclaré l'entraîneur des Penguins, Mike Johnston. Les trios sont différents. La cohésion, ça ne se produit pas en un claquement de doigts. Nous avons eu nos chances, mais nous n'avons pas marqué. »

Les Penguins montrent une fiche de 0-2 en début de saison pour la première fois en cinq ans, et ils accusent déjà six points de retard sur les Rangers de New York dans la Division métropolitaine. Le Canadien, lui, a gagné ses trois matchs et n'a donné que quatre buts au total.

Les Penguins étaient à cinq minutes d'inscrire un record d'équipe pour la plus longue séquence sans but en début de saison, établi par la formation de 2003-2004 qui a éventuellement conclu la saison au dernier rang dans la LNH, jusqu'à ce que Phil Kessel déjoue le gardien des Coyotes de l'Arizona Mike Smith samedi.

Kessel a été acquis au cours de la saison morte afin de revigorer l'attaque de l'équipe, qui compte déjà sur Sidney Crosby et Evgeni Malkin. Kessel s'est le plus illustré lors des défaites à Dallas et en Arizona.

« Il faut bâtir l'esprit d'équipe et s'améliorer à chaque match, a déclaré Kessel. C'est ce que nous essayons de faire. »

Les Penguins ont du pain sur la planche.

Crosby n'a toujours pas décoché un tir au but, alors qu'il tente de s'adapter à Kessel. L'ancien des Maple Leafs a inscrit au moins 30 buts dans cinq de ses six dernières saisons complètes dans la LNH.

Pendant ce temps, les Penguins cherchent un ailier gauche pour Evgeni Malkin. Jusqu'ici, son compatriote Sergei Plotnikov, Patric Hornqvist et David Perron ont tous tenté d'évoluer avec lui.

Johnson jongle aussi avec ses unités d'avantage numérique. Il a utilisé Malkin et Crosby sur des trios différents, mais son équipe n'a pas trouvé le fond du filet en sept occasions.

Malgré tout, les Penguins croient qu'il ne s'agit que d'une question de temps avant que tout tombe en place.

« Je crois qu'il y a toujours des ajustements à faire en début d'année avec les nouveaux gars, a dit Crosby. Nous avons eu de bonnes occasions, il faut simplement en profiter. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine