Retour

Le Parc Safari s'excuse d'avoir offensé des gens avec « la liberté de religion »

Dans la foulée de la publication d'une vidéo où l'on voit des musulmans prier en public au Parc Safari, la direction s'est excusée « que la liberté de religion ait pu offenser des gens » et déplore les commentaires haineux et racistes qu'elle reçoit depuis ce temps.

« Suite à la diffusion d'une vidéo de 46 secondes sur YouTube, il semblerait que la présence de ce groupe au Parc Safari ait offensé des personnes, présentes ou non, lors de la journée. Le Parc Safari est désolé que la liberté de religion ait pu offenser des gens. En aucun cas, cela n'était l'objectif recherché », a écrit la direction dans un message publié sur Facebook, mardi après-midi.

La direction a expliqué qu'elle avait reçu dimanche dernier l'Association musulmane du Canada, qui avait réservé un espace sur le site du parc, situé à Hemmingford, en Montérégie. Le groupe avait un système audio, mais il n'était pas branché au système du parc, assure-t-on.

« Tous les normes et règlements ont été respectés par le groupe. Dans le cas contraire, le groupe, comme tous groupes ou visiteurs ne respectant pas les règles, aurait été expulsé du site », est-il écrit dans le message.

La direction insiste pour dire que le parc est ouvert à tous « peu importe leur nationalité, religion, couleur, culture ou orientation sexuelle ».

« Le Parc Safari n'acceptera aucun appel à la haine ou vocabulaire inapproprié sur nos réseaux sociaux, par téléphone ou sur son site », conclut-elle.

La direction n'avait pas répondu à la demande d'entrevue de La Presse canadienne, mardi après-midi.

Une vidéo qui fait réagir

Sur la vidéo de quelques secondes publiée sur YouTube dimanche dernier, on voit un groupe de gens agglutinés à un endroit sur la pelouse et on entend, au loin, un homme dans un haut-parleur.

« On est trop conciliants », lance une femme près de la personne qui filme la vidéo.

« Moi, dans les lieux publics, les prières, je ne suis pas pour ça », ajoute une autre femme.

Sur la page Facebook du parc, plusieurs internautes l'ont critiqué et certains ont même appelé au boycott.

« [Plus] jamais moi ou ma famille n'iront au parc safari les prières musulmanes sur haut-parleur, c'était de trop j'espère que vous allez perdre votre clientèle québécoise », a écrit un internaute appelé Jo Claude.

D'autres ont plutôt remercié le Parc Safari pour sa réponse. « Pourquoi la peur constante de tout ce qui nous est pas identique? On est tous humains. Et c'est tout. Bravo au Parc Safari! », a soutenu une dame appelée Michelle Lalonde.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine