Retour

Le père d’Ariel Kouakou demande plus de policiers sur le terrain

Frédéric Kouakou, le père du petit Ariel qui a disparu le 12 mars dernier, s'est adressé à la presse jeudi matin pour lancer un appel à l'aide aux autorités.

Il a demandé à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de créer au sein du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) une escouade spécialisée dans les disparitions d’enfants. Selon lui, une telle unité aurait pu agir plus tôt après la disparition de son fils.

Il demande aussi que plus de policiers soient affectés sur le terrain pour retrouver le jeune Ariel. La famille privilégie la thèse de l’enlèvement, un type de crime qui nécessite des ressources importantes.

La police, elle, a souvent mentionné qu'elle croyait qu'il était plus probable que l'enfant soit tombé dans la rivière des Prairies, où il se serait noyé.

En après-midi, en marge d'une conférence de presse, Mme Plante a indiqué qu'il appartenait au SPVM de décider comment il voulait organiser ses opérations. « Ce qui me préoccupe, c'est de m'assurer qu'il a assez de ressources pour toutes ses opérations, y compris les cas de disparitions d'enfants », a-t-elle précisé, ajoutant qu'elle discutait régulièrement avec le SPVM « pour voir s'il y a des façons de faire qui peuvent être améliorées ».

« J’en ai l’intime conviction : Ariel reviendra »

Retenant ses larmes, M. Kouakou a raconté la tristesse et l’angoisse que lui et ses proches vivent depuis un mois « sans aucune nouvelle, sans aucun indice ».

Il a toutefois insisté sur l’espoir qui l’anime. « Notre réconfort aujourd’hui, c’est l’espoir. L’espoir que nous retrouverons Ariel. J’en ai l’intime conviction : Ariel reviendra », a-t-il dit.

Il a remercié tous ceux qui sont venus en aide à la famille, en particulier Michel Surprenant, dont la fille Julie a disparu en 1999, qui a organisé une battue, de même que les donateurs qui ont offert des sommes pour aider à retrouver Ariel.

Ariel Jeffrey Kouakou a quitté sa maison le 12 mars en fin d'avant-midi pour se rendre chez un ami. Ce dernier était au service de garde de l'école, en raison d'une journée pédagogique. Le jeune Ariel a été vu pour la dernière fois en après-midi dans le parc des Bateliers, situé au bord de la rivière des Prairies.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une maman bouledogue amuse son petit





Rabais de la semaine