Retour

Le pont de l'A25 passe aux mains de l’Australienne Transurban

Le pont de l'autoroute 25 qui relie l'est de Laval à Montréal, jusqu'ici détenu par Macquarie Infrastructure Partners, passe aux mains de Transurban.

La société qui gère et développe des réseaux autoroutiers urbains en Australie et en Amérique du Nord en a fait l'annonce, mardi, dans un communiqué.

Elle explique qu’avec « la clôture de la transaction, Transurban assume dès maintenant l'ensemble des responsabilités ainsi que la gestion des 7,2 km d'autoroute et du pont à péage de l'autoroute 25 à titre de partenaire privé du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports ».

La société australienne, qui dit « placer les utilisateurs au cœur de ses priorités et faire en sorte que la transition se déroule en douceur », affirme vouloir devenir « un membre actif de la communauté du Grand Montréal » en travaillant avec ses partenaires gouvernementaux et les acteurs du milieu ».

Elle assure qu’il n’y aura aucun inconvénient pour les usagers du pont A25 « puisque l'équipe opérationnelle ainsi que les processus actuels resteront les mêmes ». Les différents modes de paiement et de soutien à la clientèle, tels que le site Internet et le centre de service à la clientèle, demeureront en fonction, ajoute Transurban.

Actions collectives

Concession A25 a déjà été au cœur d’actions collectives, dont une intentée par l'Union des consommateurs s’est conclue par une entente à l'amiable de 4 850 000 $.

L’affaire remonte à 2011 et concerne tous les automobilistes qui, depuis l'ouverture du lien entre Laval et Montréal, avaient emprunté le pont Olivier-Charbonneau et avaient eu la surprise de devoir payer des frais administratifs ajoutés au prix annoncé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces