Retour

« Le président, c'est le boss » - Rémi Garde

Le boss a parlé. Samedi, le président de l'Impact Joey Saputo s'est rendu dans le vestiaire pour exprimer son mécontentement aux joueurs après une défaite gênante. L'entraîneur Rémi Garde n'a pas été offusqué.

Un texte de Jean-François Poirier

« Le président, c'est le boss de tout le monde. Il est le patron du club et je n'ai pas à commenter la manière qu'il se comporte. Ce serait indécent de ma part. Je peux juste vous dire que j’ai été habitué à ça à Lyon. »

Garde a été avisé par son patron avant que celui-ci ne semonce ses joueurs après ce revers à domicile de 2-0 contre Philadelphie, l'une des pires équipes de la MLS. Il n'a pas été surpris ni choqué.

« C'est un message très fort. C'est lui qui mène le club. Les joueurs doivent savoir que ce n'est pas seulement un entraînement, un match et une douche. On a des responsabilités, car c'est un club important dans la ville et dans la MLS. Je pense que c'est important qu'on nous remette parfois devant nos responsabilités. Moi le premier et les joueurs aussi. »

L'entraîneur français s'est souvenu qu'à l'époque où il foulait le terrain, ce type d'intervention pouvait avoir un effet bénéfique.

« Je me rappelle dans un temps lointain, quand j'étais joueur, que c'était nécessaire de temps en temps. Plusieurs joueurs dans le groupe sont assez jeunes, c'est important de recadrer. »

Se relever contre le Galaxy

L'impact disputera son prochain match lundi après-midi contre le Galaxy de Los Angeles au stade Saputo. Après la contre-performance face à l'Union, Rémi Garde et ses joueurs sont conscients que la foule pourrait être intraitable envers l'équipe advenant une autre spectaculaire défaillance. Le public a la mèche courte ces temps-ci.

« Je ne suis pas sûr qu'il y a une rupture entre les partisans et le club. Ils ont manifesté leur mécontentement. Il ne faut pas s'attendre à avoir des applaudissements lorsqu'on n'est pas bon. Personnellement, ça me touche. Je suis très lucide et très combatif par rapport à ce qui nous attend. »

L'Impact occupe le 9e rang de l'Association de l'Est avec une fiche de 3 victoires et 8 défaites.

« On n'a pas réussi notre début de saison, mais je ne dirais pas qu'on l'a raté. On a eu beaucoup de blessés. Ça peut changer vite dans la MLS. Il faut arrêter de parler et agir », a insisté Garde.

L'Impact a annoncé que le nom défenseur Victor Cabrera a été placé sur la liste des blessés à long terme.

Remis de sa blessure, Marco Donadel a cependant été réintégré à la formation.

Rudy Camacho souffre d'une inflammation à la hanche et n'est toujours pas en mesure de s'entraîner, tout comme Jeisson Vargas.

Plus d'articles