Retour

Le président de la STM promet une bonification importante de l'offre de service

Le président du conseil d'administration de la Société de transports de Montréal (STM), Philippe Schnobb, assure que les Montréalais verront les effets concrets des derniers investissements, mais prévient que la patience est de mise pour l'aboutissement de plusieurs projets, dont la ligne rose.

Un texte d'Antoine Samson

Dans son dernier budget, la STM a injecté 22,4 millions $ pour bonifier son offre de service. Le passage du métro se fait désormais toutes les cinq minutes en semaine jusqu’à 22 h 30 sur tout le réseau ainsi que de 15 h à 22 h 30 la fin de semaine sur les lignes verte, orange et jaune.

« Ça fait une grosse différence. Sur la ligne jaune, nos trains ont maintenant neuf voitures en tout temps donc pour les gens de Longueuil, ça améliore considérablement l’offre de service », estime M. Schnobb.

Le président de la STM mise beaucoup sur l'ajout de 18 trains AZUR puisque chacun d’eux a une capacité supplémentaire de 8 %. « On en attendait 52, […] on va les avoir dans les temps prévus par le contrat », se réjouit-il.

Selon lui, l’amélioration du service aux usagers passe aussi par la construction du garage Côte-Vertu qui vise à désengorger la ligne orange.

« Ça va permettre [...] de faire partir les trains des deux côtés de la ligne en même temps et à une fréquence plus rapprochée », souligne-t-il.

La STM promet aussi que plus de 81 000 heures de service seront ajoutées dans le réseau d’autobus cette année.

Un appel d’offres a d’ailleurs été lancé pour ajouter 300 autobus supplémentaires. « C’était prévu pour 2025, on va le faire d’ici 2020 », soutient M. Schnobb.

Une révision complète des circuits d’autobus sera aussi faite prochainement. Des consultations sont prévues cette année avec la population et les élus.

D’autres mesures permettront d’améliorer l’expérience client, notamment le remplacement de 100 véhicules diesel par des autobus hybrides climatisés, l’installation de 217 nouveaux abribus et l’ajout de neuf stations branchées au réseau de téléphone cellulaire.

Philippe Schnobb demeure toutefois vague sur le projet de ligne rose mis de l’avant par la nouvelle mairesse de Montréal Valérie Plante.

« On va travailler ensemble, la STM et la Ville, pour bonifier le projet et le rendre un peu plus précis », affirme-t-il.

Plus d'articles