Retour

Le projet de restaurant d'Arcade Fire se bute aux règlements municipaux

C'est finalement rue Amherst (entre Maisonneuve et Ontario) que certains membres du réputé groupe Arcade Fire ouvriront les portes d'un restaurant au cours des prochains mois. Un café-terrasse, une petite salle de spectacle ainsi qu'une épicerie font également partie du projet. Les musiciens se butent toutefois aux règlements municipaux et doivent demander plusieurs dérogations.

Un texte de François Cormier

Alors que les travaux sont bien entamés dans les deux bâtiments situés rue Amherst, certains membres du groupe Arcade Fire sont toujours en attente de l'approbation finale de l'arrondissement de Ville-Marie pour pouvoir créer le café-terrasse et la salle de spectacle dont ils rêvent pour ce secteur du Village gai de Montréal.

Une séance de consultation avec les citoyens est d'ailleurs prévue pour le mercredi 23 septembre.

En fait, le projet présenté par Arcade Fire ne respecte pas une série d'articles du règlement sur l'urbanisme de l'arrondissement de Ville-Marie. Pour cette raison, ils ont présenté une demande pour avoir la permission de déroger à ces règlements. Cette demande a été approuvée par le conseil d'arrondissement.

Le conseiller municipal Steve Shanahan assure que les membres d'Arcade Fire n'ont pas eu de passe-droit. Il admet toutefois que la notoriété et la crédibilité du groupe ont eu une influence dans les décisions.

Dans un document public consulté par Radio-Canada, on peut lire :

La proposition dérogerait à certaines dispositions du Règlement d'urbanisme, à savoir notamment :

  • Hauteur minimale en étages prescrite par l'article 9;
  • Usages occupant un local ne pouvant être adjacent en aucun point à un local occupé à des fins résidentielles prévu à l'article 130.1;
  • Usages prescrits et contingentement de certains usages par l'article 134;
  • Distance minimale de 1,2 m d'une limite latérale ou arrière pour une construction d'une hauteur supérieure à 1 m prévue par l'article 370;
  • Conditions permettant l'aménagement d'un café-terrasse en plein air selon l'article 387;
  • Superficie maximale d'un café-terrasse prévue par l'article 388;
  • Emplacement où peut être aménagé un café-terrasse selon l'article 391.

Intervention du maire Denis Coderre

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, les membres du groupe ont pu compter sur l'appui du maire Denis Coderre, qui s'est personnellement mêlé du dossier. Le conseiller municipal Steve Shanahan confirme avoir été accosté par le premier magistrat pour s'assurer de son appui. « Je l'ai taquiné un peu. Je lui ai dit que s'il poussait trop fort, je pourrais voter contre », a-t-il déclaré en souriant.

Au cabinet de Denis Coderre, on indique que le maire s'implique dans tous les dossiers par lesquels il est interpellé.

Craintes pour le bruit dans le voisinage?

Parmi les citoyens interrogés par Radio-Canada, très peu se sont montrés inquiets quant à l'arrivée de ce café-terrasse et de cette salle de spectacle dans le voisinage.

« Si ça respecte le règlement sur le bruit, je n'ai pas de problème avec ça », lance André Doyon, qui demeure tout juste à côté. « Ça va peut-être amener une certaine popularité dans le coin aussi. Déjà que la rue Amsherst est quand même très connue pour ses magasins d'antiquités, ses magasins d'art aussi », ajoute-t-il.

Arcade Fire est un groupe rock basé à Montréal. En 2011, leur album The Suburbs a été couronné album de l'année au gala des prix Grammy's.

Plus d'articles

Commentaires